GOUVERNEMENT
La taille des cabinets sensiblement réduite

Le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet vient de publier la nouvelle configuration des cabinets des membres du gouvernement comme annoncé lors du conseil des ministres du 21 juin dernier, dans le souci de limiter les dépenses liées au fonctionnement et aux rémunérations des cabinets.

Une note publiée par le Chef du gouvernement, le 27 juin dernier, apporte ainsi des éclaircissements sur la configuration des cabinets ministériels. Le poste de Chef de cabinet n’y figure plus tandis que le nombre de conseillers et de chargés de mission a été réduit.

Désormais, les ministres d’Etat vont disposer de 25 collaborateurs d’après la note publiée par le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet. Les simples ministres auront 22 collaborateurs, contre 15 pour les ministres délégués.

Les membres du gouvernement doivent dorénavant se soumettre à ces nouveaux quotas. Car la fixation de la taille des cabinets ne saurait être escamotée, suite à l’adoption de la Loi de finance rectificative. Laquelle prévoit notamment l’application d’une décote de 15 % de traitement de l’ensemble des Institutionnels et autres autorités administratives, la décote de 10 % sur les rémunérations des Cabinets, la décote de 5 % sur les autres fonctions administratives, la réduction des effectifs des Cabinets du Président de la République, du Premier Ministre, des Ministres et du Secrétaire Général du Gouvernement ainsi que la réduction des effectifs des Cabinets des autres Institutions et des Autorités Administratives indépendantes.

En outre, le Chef du gouvernement a mis l’accent sur la nécessité du respect de la quotité de 30% de femmes et de jeunes dans la nouvelle configuration des cabinets. Dans le cas contraire, les projets de nomination risquent d’être rejetés.