PROMOTION DES PME : Le cabinet Deloitte chez Julien Nkoghe Bekale

PROMOTION DES PME
Le cabinet Deloitte chez Julien Nkoghe Bekale

Identifier les centres d’intérêt commun a constitué le principal point de la séance de travail que le Ministre des PME et de l’Artisanat, Julien Nkoghe Bekale, a eu avec le cabinet Deloitte au Gabon le mardi 26 juin 2018 à son cabinet.

La rencontre s’inscrit dans le projet du gouvernement d’insuffler une dynamique nouvelle en faveur des PME qui sont appelées à jouer un rôle de premier plan dans l’ambitieux programme de création d’emplois.

Notons que selon les données fournies par les différents organismes publics et les banques commerciales de la place, il existerait près de 40.000 petites et moyennes entreprises dans notre pays. Cependant, en dépit de ce chiffre impressionnant et des politiques publiques volontaristes initiées par l’Etat, force est de constater que nous n’avons pas encore atteint un « nombre critique » de petites et moyennes entreprises, pouvant constituer un vivier de futurs champions dont le pays a besoin pour asseoir son développement.

Pour le Ministre Julien Nkoghe Bekale, le principal défi qu’il nous faut relever est de doter notre pays d’un nombre suffisant de moyennes entreprises, solides et conquérantes, dont l’ambition est de devenir des grandes entreprises pour porter haut le drapeau du Gabon.

D’où la nécessité de mettre en place un dispositif de soutien cohérent et un programme d’accompagnement opérationnel avec pour objectif d’aider les PME déjà existantes et présentant un fort potentiel de développement à devenir des champions de leur secteur. Et c’est sur ce registre que les cabinets comme Deloitte peuvent apporter leur contribution.

Rappelons enfin l’adoption récente par le parlement gabonais de deux nouvelles lois portant l’une, sur l’orientation de la politique nationale des PME et l’autre, relative aux structures d’encadrement et d’accompagnement des PME. Elle marque une fois de plus, selon le membre du gouvernement, « toute la détermination du Président de la République à faire du secteur des PME un des leviers de la croissance économique et de la prospérité partagée ».