COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DU HCI
Raffermir le dialogue Public- Privé

Le Premier Ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, a présidé dans la matinée du mardi 3 juillet 2018, les travaux du comité interministériel du Haut conseil pour les investissements à l’agence nationale pour l’investissement (ANPI). Les partenaires public et privé se sont penchés essentiellement sur les réformes initiées et validées au cours de la session du 7 mars dernier dirigée par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Lors de ce dernier conclave, l’on se souvient que les objectifs qui avaient été fixés portaient notamment sur la nécessité d’apurer la dette intérieure, l’amélioration du climat des affaires, le renforcement de l’initiative privée et la compétitivité des secteurs porteurs de croissance.

Aujourd’hui, les travaux du Haut conseil pour l’investissement qui se sont tenus, selon une note d’information de la Primature, visent le renforcement du dialogue public privé. Ils permettront de faire le point sur l’état d’avancement des réformes identifiées et susceptibles d’accélérer la mise en œuvre du Plan de Relance Economique (PRE) proposé par le Gouvernement en concertation avec le Fonds Monétaire International.

Au titre des discussions qui ont eu lieu, l’on note pour l’essentiel, le point sur la dette intérieure, l’amélioration de la notation du Gabon, la présentation des travaux réalisés sur l’amélioration de la compétitivité, la rationalisation des contrôles et la parafiscalité etc. Globalement, l’ambition du gouvernement est de faire du Gabon une destination majeure pour les investissements directs étrangers.

Le Premier Ministre a relevé que le gouvernement y travaille, en favorisant la diversification de l’économie et le partenariat public- privé. Les partenaires public et privé se sont penchés essentiellement sur les réformes initiées et validées au cours de la session du 7 Mars dernier dirigée par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Lors de ce dernier conclave, l’on se souvient que les objectifs qui avaient été fixés portaient notamment sur la nécessité d’apurer la dette intérieure, l’amélioration du climat des affaires, le renforcement de l’initiative privée et la compétitivité des secteurs porteurs de croissance.

Aujourd’hui, les travaux du Haut conseil pour l’investissement qui se sont tenus, visent le renforcement du dialogue public privé. Ils permettront de faire le point sur l’état d’avancement des réformes identifiées et susceptibles d’accélérer la mise en œuvre du Plan de Relance Economique (PRE) proposé par le Gouvernement en concertation avec le Fonds Monétaire International.

Au titre des discussions qui ont eu lieu, l’on note pour l’essentiel, le point sur la dette intérieure, l’amélioration de la notation du Gabon, la présentation des travaux réalisés sur l’amélioration de la compétitivité, la rationalisation des contrôles et la parafiscalité etc.

Globalement, l’ambition du gouvernement est de faire du Gabon une destination majeure pour les investissements directs étrangers.

Le Premier Ministre a relevé que le gouvernement y travaille, en favorisant la diversification de l’économie et le partenariat public- privé.