LE DÉFI GABON
L'information quotidienne du Gabon

PRODUCTION AURIFERE
Un nouveau pilier de l’économie gabonaise

Avec une production en hausse, l’exploitation aurifère devient un des piliers de l’économie du pays actuellement. C’est l’une des raisons qui ont poussé les autorités à accorder une nouvelle importance à la filière.

En 2017, la production d’or au Gabon a été évaluée autour de 500 000 kilogrammes. Cette substance jugée désormais « stratégique » pour le pays pourrait apporter un plus à l’économie nationale. C’est ce qui est à l’origine de la consécration d’une journée dédiée à la filière.

La première journée de l’or sera ainsi célébrée ce 6 juillet à l’Hôtel Boulevard des Acaé, dans la capitale, Libreville, à travers un événement qui devrait réunir environ 400 acteurs de la filière. «L’objectif de cette journée est de redéployer la filière or et de relever son niveau de production afin de permettre que l’or ouvre des emplois, apporte la stabilité et le développement dans notre pays», a affirmé le ministre en charge des Mines, Christian Magnagna.

L’institution de cette journée a été décidée en février dernier par les autorités gabonaises, à travers ministère de l’Equipement, des Infrastructures et des Mines, compte tenu de l’enjeu économique de la filière. Deux principaux thèmes ont été retenus pour la journée de ce 6 juillet: «Monétisation de l’or : enjeux et perspectives en Afrique centrale» et « Défis et perspectives de la filière or au Gabon».

Des recommandations sont attendues à l’issue de la célébration de la journée, notamment en ce qui concerne le cadre réglementaire qui devrait régir la filière et concernant ce que le ministre appelle « la réunification dans l’action » des acteurs concernés. Pour ne citer que les orpailleurs et les investisseurs potentiels.