LE DÉFI GABON
L'information quotidienne du Gabon

PARTENAIRES DU G20
Dialogue avec le gouvernement gabonais

Dialogue direct entre le Premier Ministre, Issoze Ngondet et les partenaires du G 20 qui regroupe à la fois les Etats, pays émergents, l’Union européenne et les banques centrales ou bailleurs de fonds internationaux. Le Premier Ministre a saisi l’occasion pour expliquer le sens des mesures « courageuses » et « ambitieuses » prises sur instructions du Président Ali Bongo Ondimba dans un contexte de rééquilibrage des finances publiques et de redressement économique.

Trois catégories de réformes ont été présentées qui soutiennent la démarche gouvernementale pour assainir les finances publiques, réduire la masse salariale, créer de l’emploi et susciter l’attractivité économique.

Ces réformes pour l’essentiel a indiqué le Premier Ministre, repose sur la réduction et la maitrise de la masse salariale, elle est aujourd’hui de l’ordre de 710 milliards par an, en réduisant entre autres les effectifs des cabinets ministériels pour « dégraisser le mammouth » et en mettant sur bons de caisse à partir de ce mois de juillet l’ensemble des fonctionnaires, afin d’assainir le fichier des agents publics.

Le chef du gouvernement qui a en outre soutenu que le niveau  de la dette intérieure a entrainé une « absence de confiance vis-à-vis du Gouvernement de la part des opérateurs économiques ». L’objectif est alors de « ramener à 40% le poids de cette dette intérieure d’ici 2020 » et d’inciter les investisseurs à miser sur les opportunités économiques qu’offre le Gabon.

Pour ce faire, il a rassuré les partenaires financiers, sur la mise en place des réformes d’incitation fiscale, de rationalisation des dépenses et de la nécessaire obligation de revisiter le code des investissements. La réforme pour créer des emplois a été le dernier pan des discussions présenté au cours de cette rencontre.

Enfin, le Premier Ministre a informé ses interlocuteurs de la volonté du gouvernement de maintenir les acquis sociaux dans un climat apaisé. Les diplomates et les partenaires multilatéraux de coopération ont, pour leur part, salué la détermination du gouvernement à relancer la croissance et stabiliser les finances publiques. Ils se sont exprimés pour un accompagnement par un dialogue permanent et concerté.