MALADIES NON TRANSMISSIBLES
Une nouvelle stratégie de lutte

Dans le but de mieux cerner la problématique, un forum national concernant les maladies non transmissibles a été organisé par le ministère de la Santé. La recrudescence de ces maladies pousse les autorités et l’ensemble des acteurs concernés à agir.

Les maladies non transmissibles sont déjà considérées comme une « menace » au Gabon et dans de nombreux pays d’Afrique. Tous les principaux responsables sont ainsi conscients de la nécessité de la mobilisation pour faire face au danger.  «Les maladies non transmissibles, une menace pour la santé publique au Gabon», tel a été donc le thème retenu pour le premier forum national concernant les maladies non transmissibles.

«Ces maladies constituent une menace pour la santé des populations et sont responsables de décès prématurés», a affirmé la ministre de la Santé, Denise Mekam’ne Edzidzie, à l’occasion du lancement du forum national.

L’Etat a déjà commencé à mobiliser les moyens nécessaires pour faire face à ce fléau. «La construction des CHU, dont un spécifiquement dédié à la cancérologie, est la démonstration de ce fort engagement politique au plus haut niveau de l’Etat», a déclaré pour sa part, le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet.

Le Chef du gouvernement a également mis l’accent sur l’importance de la prévention et de la détection de ces maladies, quand il s’est adressé aux professionnels de la santé. «Il vous revient de prendre conscience de cet enjeu et de la nécessité de cerner l’ampleur de ces maladies en mettant un accent particulier sur l’approche préventive et la mise en œuvre du plan stratégique intégré de lutte contre les maladies non transmissibles», a-t- spécifié.

La Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la sante (OMS) pour l’Afrique, Moeti Matshidiso, a de son côté indiqué que les maladies non transmissibles tuent chaque année 41 millions de personnes, soit 71% des décès dans le monde. Il s’agit notamment « des maladies cardiovasculaires, des cancers, du diabète, et des maladies respiratoires chroniques», précise-t-elle.

Ces maladies sont souvent favorisées par certains facteurs comme le tabac, l’alcool, l’inactivité physique, une alimentation trop riche en graisse, sel, huile, sucre et pauvre en végétaux, fruits et légumes. La prévention est donc tout à fait possible dans de nombreux cas.