ABONNEMENTS DE TÉLÉVISION PAYANTE
L’Etat gabonais ne les payera plus

Revenant sur la conférence de presse donnée par le Ministre d’Etat en charge du Budget avec son collègue en charge de la Communication et porte-parole du gouvernement, l’agence Ecofin a rapporté qu’au Gabon, le gouvernement va arrêter de financer les abonnements de télévision payante de toutes les administrations publiques.

L’information a en effet été annoncée par Jean Fidèle Otandault, le ministre d’Etat en cherge du Budget et des Comptes publics lors d’une rencontre avec les médias nationaux et internationaux jeudi dernier à Libreville. Le membre du gouvernement qui dévoilait à la presse les tenants et aboutissants de la loi de finances rectificatives et les mesures pour maîtriser les dépenses publiques.

Le ministre d’Etat Jean-Fidèle Otandault « a expliqué que cette mesure bénéficierait à l’Etat qui économiserait d’importantes sommes en ne payant plus les abonnements publics à la télévision payante », a souligné l’agence dans sa dépêche du 9 juillet dernier avant d’ajouter que « par exemple, rien que la suppression de tous les abonnements Canal+ des bureaux publics, permettra au Trésor Public, selon Jean Fidèle Otandault, d’économiser 500 millions FCFA par an ».

Il est en outre expliqué que cette mesure permettrait de rationaliser les dépenses publiques pour ne garder que les sorties de fonds primordiales. Toutefois, les abonnements à la télévision payante n’étant pas interdits, les administrations publiques décideront certainement de gérer ces frais de manière autonome.

Notons que le gouvernement gabonais a également interdit l’achat par l’administration de véhicules dont le prix dépasse les 30 millions de FCFA. Tout comme il a choisi de réduire la taille de l’Exécutif et le nombre des agences rattachées à l’Etat.