LE DÉFI GABON
L'information quotidienne du Gabon

RIPOSTE AU VIH
Le cadre juridique à réactualiser

Les travaux sur l’actualisation du rapport de l’étude sur l’évaluation du cadre juridique de la riposte au VIH ont été ouverts ce mardi, à Libreville, par le Secrétaire général adjoint 1 du ministère de la Santé et de  la Famille Félix Ndong Obiang.

Les travaux se tiennent en collaboration avec le Programme des nations unies pour le développement (Pnud) et visent  la  promotion d’un environnement à même de  lutter contre la stigmatisation et la discrimination des personnes vivant avec le VIH au Gabon, en mettant en œuvre les recommandations de la commission Mondiale sur le Droit et le VIH.

Les recommandations issues de ce rapport  seront soumises, selon l’AGP, aux participants  en vue d’enrichissement et amendement. Il s’agira, entre autres, de se pencher sur l’élaboration d’un plan d’action pour la mise en œuvre desdites recommandations.

Lors de son intervention, le représentant du ministère a situé  le contexte de ce rapport, entamé depuis 2014 et pour lequel il a jugé nécessaire de renforcer les dispositions légales déjà prises, afin de venir à bout de la pandémie. Précisant que «c’est à la lumière de l’analyse de toutes les informations recueillies, que des recommandations ont été formulées en vue d’améliorer le cadre légal de la riposte nationale VIH/sida».

Félix Ndong Obiang qui a également rappelé les carences susceptibles de limiter l’efficacité de la justice concernant la protection des droits des personnes vivant avec le VIH, en tant que sujets de droit, notamment en ce qui concerne la stigmatisation et la discrimination, ou alors d’autres délits en lien avec le VIH dont peuvent être victimes les personnes vivant avec la pandémie.

A savoir enfin que l’étude sur l’index de la stigmatisation et de la discrimination des personnes vivant avec le VIH au Gabon, a été réalisée par la Direction générale de la Prévention du Sida, en collaboration avec l’ONUSIDA, l’UNICEF et le Réseau des personnes vivant avec le VIH.