ALI AKBAR ONANGA Y'OBEGUE : Rencontre avec la presse

ALI AKBAR ONANGA Y’OBEGUE
Rencontre avec la presse

Le ministre en charge de la Fonction publique, Ali Akbar Onanga Y’Obégue a, à son tour, expliqué ce jeudi à la presse la suite des mesures prises en Conseil des ministres du 21 juin dernier. Lesquelles visent, entre autres, la maîtrise et l’optimisation de la masse salariale. 

Ainsi, selon le membre du gouvernement, dans la loi des finances 2018, la masse salariale était de près de 710 milliards de F CFA, soit 59% des recettes fiscales prévues, estimées à 1.205 milliards de F CFA. Des chiffres qui, mis en perspective avec les critères de convergence CEMAC, plaçait le Gabon largement au-dessus du seuil de convergence communautaire CEMAC de 35%, au niveau duquel il aurait normalement dû se situer. Soit un niveau de masse salariale de près de 422 milliards.

Il y a donc une tendance à inverser qui légitime  les mesures entreprises par l’exécutif qui sont, en ce qui concerne le ministère de la Fonction publique, d’ordre conjoncturelles et mises en œuvre dans le cadre de la modernisation de la gestion des ressources humaines de l’Etat pour garantir les bonnes conditions de travail, le principe d’un parcours professionnel ascendant, la qualité du service, la dignité de l’agent public et  le versement régulier des salaires.

Ali Akbar Onanga Y’Obégué est ainsi largement revenu sur l’opération de mise sur bons de caisses des agents publics. Un point focus qui, pour le membre du gouvernement, assure un contrôle des effectifs. «Elle consiste dans le règlement pour le versement de la solde à partir d’un imprimé spécial qui est le bon de caisse. C’est donc un mode de règlement normal qui ne consiste en aucun cas une privation de la rémunération de l’agent public», a-t-il soutenu.

Aussi, chaque agent public conservera le mode de règlement et  le lieu de paiement habituel de sa solde qui sont soit les guichets du Trésor public, soit la banque domiciliaire; après s’être fait recenser, l’agent public habituellement payé par bon de caisse, pourra se présenter comme à l’accoutumée, muni de son titre et de sa pièce d’identité pour percevoir sa solde.