CEMAC : Coup de pouce pour la réhabilitation d’infrastructures routières

CEMAC
Coup de pouce pour la réhabilitation d’infrastructures routières

La Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) va contribuer à la réhabilitation d’infrastructures routières au Gabon dans les prochains mois. Les études de faisabilité sont déjà en cours pour différents axes routiers, grâce à un financement du Fonds de développement économique (Fodec).

Les tronçons routiers entre Kougouleu-Medouneu, Makokou-Mekambo-Ekata et Oyem-Assok Medzeng constituent les priorités des autorités gabonaises et de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale.

La Commission de la Cemac a déjà lancé les avis d’appel à manifestation d’intérêt depuis le mois de juin dernier. Le recrutement d’experts chargés d’étudier la faisabilité du bitumage des trois tronçons de route concernés par le projet de réhabilitation est déjà programmé également.

Plus de 460 kilomètres de routes sont concernés par les travaux à réaliser en collaboration avec la Commission de la Cemac. Il s’agit des 40 kilomètres entre Oyem et Assok Medzeng, des 260 kilomètres  reliant Makokou, Mekambo et Ekata, et des 168 kilomètres entre Kougouleu et Medouneu.

«La réalisation et le développement d’infrastructures fiables» est une nécessité afin de «promouvoir un développement harmonieux des Etats membres dans le cadre d’un véritable marché commun, basé sur la libre circulation des personnes et des biens», car c’est l’une des missions de la Cemac, comme l’ rappelé récemment le président de la Commission, Daniel Ona Ondo.

Les populations ont attendu depuis fort longtemps le bitumage de ces tronçons de route au Gabon. La réalisation de ces projets permettra de faciliter davantage la circulation des biens et des personnes et les échanges entre les habitants des différentes localités du pays.