OEUVRE D'ART : Rapatriement progressif

OEUVRE D’ART
Rapatriement progressif

Une première partie des œuvres d’art appartenant au Gabon et qui ont été exposées en France, au musée du Quai Branly, depuis plusieurs années, ont été rapatriées et réceptionnées officiellement le 13 juillet à Libreville.

Les œuvres d’art ont été remises par l’expert français, Pierre  Amrouche, au ministre d’Etat, en charge de la Culture, Alain Claude Bilie By Nze. «L’engagement par le Gabon pour l’adoption d’une véritable politique muséale fondée sur la collecte, l’identification, la conservation et bientôt le retour des œuvres, procède d’une volonté politique forte et affirmée portée par les plus hautes autorités de notre pays, en tête desquelles le président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. Le chef de l’Etat ne ménage aucun effort pour accompagner le ministère de la Culture dans la nouvelle dynamique que nous voulons impulser en faveur d’une plus grande appropriation de la question culturelle et principalement celle des musées », a affirmé, lors de la cérémonie, le ministre d’Etat.

«Nous sommes particulièrement heureux  et fiers d’être témoins aujourd’hui  de ce premier retour symbolique qui en appelle certainement d’autres œuvres de la part des collectionneurs privés, institutionnels ou étatiques et dans le cadre des coopérations que nous souhaitons rendre dynamiques », a-t-il continué.

Les œuvres d’art restituées vont rejoindre le musée rénové de Libreville. Il s’agit notamment de quatre œuvres d’art dont deux masques des communautés Obamba, dans la province du Haut Ogooué, une autre œuvre relevant de la province de la Ngounié  ainsi qu’une autre relevant du Congo Brazzaville.

Il faut rappeler que lors de son discours à  Ouagadougou, au Burkina Faso, en  novembre 2017, le président français, Emmanuel Macron, avait  affirmé ne  pas accepter qu’une part du patrimoine culturel de plusieurs pays africains soit toujours en France, et qu’il fallait penser à les rapatrier.

« Le retour des objets culturels au Gabon s’inscrit parfaitement dans les stratégies à mettre en place pour la préservation du patrimoine culturel gabonais », a déclaré ainsi le Coordonnateur du réseau «Bantuphonie», Patrick Mouguiama Daouda, durant la réception officielle des œuvres d’art.