RASSEMBLEMENT POUR LE GABON : « On se prépare pour les législatives »

RASSEMBLEMENT POUR LE GABON
« On se prépare pour les législatives »

Le Rassemblement pour le Gabon (RPG) fera bien partie des formations politiques qui s’aligneront lors des prochaines élections législatives, qui se dérouleront cette année 2018, selon le nouveau secrétaire exécutif de ce parti politique de l’opposition gabonaise, Raphaël Edzang.

C’est dans son adresse aux militants et aux membres des médias, ce jeudi, au cours d’une cérémonie de passation de charge au siège du RPG sis à Petit Paris, dans le 3e arrondissement de Libreville, que le nouveau secrétaire exécutif de ce parti de l’opposition gabonaise, fondé par Paul Mba Abessole.

«Le Rassemblement pour le Gabon prendra part aux élections législatives, parce que nous n’avons jamais boycotté des élections», a déclaré le secrétaire exécutif du RPG qui a succédé à ce poste à Robert Endamane.

D’après Raphaël Edzang, «tous les états-majors des partis politiques sont en phase de préparation. Nous également au RPG, nous nous préparons comme tout parti politique qui veut accéder au Pouvoir», a-t-il ajouté.

Rappelons pour la petite histoire que le Rassemblement national des bûcherons (RNB) est un parti politique gabonais qui a vu le jour en 1990 et dirigé par Paul Mba Abessole jusqu’en 1998, année où il va se diviser en deux.

En août 1998, Pierre-André Kombila-Koumba fonde le Rassemblement national des bûcherons – démocratique (RNB-D). La faction d’origine, dirigée par Paul Mba Abessole, dénommée Rassemblement national des bûcherons – Rassemblement pour le Gabon (RNB-RPG) réalise cependant un bien meilleur score aux élections que le groupe de Kombila et est considérée comme le parti principal.

Le RNB-RPG devient Rassemblement pour le Gabon (RPG) en octobre 2000 ; il remporte 6 sièges sur 120 lors des élections du 9 décembre 2001. Lors du troisième congrès ordinaire du RNB-D, les 25 et 26 janvier 2008, le parti se décide à rejoindre officiellement la majorité présidentielle. Pierre-André Kombila est élu président du parti et Alexis Mengue Méyé devient secrétaire général.

En mars dernier, après avoir annoncé son retrait de la présidence du parti, en précisant que ce dernier interviendra au terme du dialogue politique national, Paul Mba Abessole a invité toutes les militantes et tous les militants à déposer leur candidature afin d’élire un nouveau président dans les délais. Il a été convenu qu’un congrès national ordinaire sera organisé pour permettre aux militants de choisir son remplaçant.