CLUB DES TRAVAILLEURS
Solidaire avec l’Exécutif gabonais

La mise en œuvre des mesures d’austérité par l’Exécutif est soutenue par le « Club des travailleurs », qui regroupe actuellement 18 organisations syndicales dans le pays. Les membres de cette entité ont affiché leur solidarité vis-à-vis du gouvernement.

Pour le « Club des travailleurs », les mesures d’austérité méritent d’être soutenues par les forces vives de la nation. Car elles permettront de faire des économies et de relancer, d’une façon ou d’une autre, la croissance. «Ces économies  ne finiront pas dans les poches de certains individus avides de pouvoir et d’argent, mais serviront à des projets porteurs, créateurs d’emplois et de richesse », a affirmé au cours d’une conférence de presse, le Coordonnateur du « Club des travailleurs », Franck Biyogho Bi Mba.

Les organisations syndicales réunies au sein de cette entité sont persuadées que les mesures d’austérité visent à réduire le train de vie de l’Etat et à assainir les finances publiques. Les résultats de ces mesures auront par la suite des conséquences positives sur la situation socio-économique du pays.

Le « Club des travailleurs » a cependant invité le gouvernement à préserver les acquis sociaux afin de préserver un climat d’apaisement à travers le pays. «Au moment où la crise économique et financière se fait de plus en plus ressentir dans les ménages, la vie chère préoccupante pour chaque citoyen, et que les travailleurs ont du mal à joindre les deux bouts, l’Intersyndicale trouve inopportune, voire inhumain de penser ou d’envisager une éventuelle baisse de salaire de l’agent public au risque de créer un climat délétère au sein de l’administration gabonaise», a déclaré Franck Biyogho Bi Mba.

En outre, le Coordonnateur du mouvement syndical a invité le gouvernement à lancer un nouveau processus de concertation avec les travailleurs. Cette démarche permettra à ses yeux d’apaiser les tensions sociales perceptibles à différents niveaux de l’administration.