MASSE SALARIALE DE L’ETAT
Pas encore de décote

Le ministre en charge de la Fonction publique, Ali Akbar Onanga Y’obegue, a tenu à apporter une précision importante concernant les mesures liées à la réduction de la masse salariale de l’État.

Ainsi, selon le premier responsable des agents de l’État, les décotes de 5, 10, 15% sur les salaires des fonctionnaires percevant plus de 650.000 FCFA ne sont pas encore applicable.

Pour le membre du gouvernement, l’heure est pour le moment aux opérations de contrôle, une phase importante de processus avant de porter les ajustements nécessaires, l’implémentation du système pour  à la fin, décider de la décote à appliquer effectivement.

Les décotes de 5, 10, 15% sur les salaires des fonctionnaires percevant plus de 650.000 FCFA, devraient représenter des économies de plusieurs milliards par an. Pour Ali Akbar Onanga Y’obegue, ministre de la fonction publique, cette décote ne sera pas appliquée cette fin de mois de juillet 2018.

Entretemps, les actions d’explication se poursuivront car les syndicats, à l’instar de la centrale syndicale dynamique unitaire, semblent encore réagir négativement.

Ali Akbar Onanga Y’obegue a également  évoqué la possibilité pour certains agents de ne plus bénéficier de primes (prime d’astreinte pour le corps médical, et de l’incitation à la fonction d’enseignant). Notamment les agents qui ne sont pas sur le terrain. Pour le ministre, lorsqu’un médecin par exemple n’est pas dans un centre de santé ou dans un hôpital, il perd cette prime. C’est aussi le cas pour les enseignants qui ont quitté les salles de classe pour des fonctions dans l’administration.