LEGER REMANIEMENT : Pour plus de cohérence

LEGER REMANIEMENT
Pour plus de cohérence

Le gouvernement gabonais vient de connaitre un léger remaniement. Aussi, le communiqué y a afférent a annoncé « la permutation des départements ministériels par quatre membres ». Cette décision prise par décret présidentiel a  été rendue public par le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet ce lundi.

Quatre membres du gouvernement sont concernés par ce léger remaniement. Dans la communication faite par le Premier ministre, il ressort que le ministère du Travail, de l’Emploi, chargé de la Formation professionnelle, dirigé  précédemment par Arnaud Calixte Engandji,  revient à l’ancien ministre en charge de PME/PMI et de l’Artisanat, Julien Nkoghé Békalé. Ce dernier a cédé sa place à l’ancienne ministre en charge de l’Entreprenariat, Carmen Ndaot.

Les volets entreprenariat national  et industrie, associés à la décennie de la Femme, sont   désormais confiés  à l’ancienne à  titulaire du portefeuille ministériel de l’Egalité des chances, Estelle Ondo.  Elle est  remplacée par l’ancien ministre  du Travail, Arnaud Calixte Engandji, qui  prend également la charge des gabonais de l’Etranger et de la Jeunesse.

Si certains journaux avancent que cette décision pourrait se heurter à une grande partie de l’opinion « dont plusieurs voix ne cessent de se lever pour appeler à la réduction des membres du gouvernement de 41 à ce jour à une vingtaine », une source auprès de la Primature soutient que l’objectif est d’assurer « une cohérence avec les mesures gouvernementales en application, visant à réduire le train le train de vie de l’Etat ».

A ce sujet, l’agence AGP a rappelé les propos du porte-parole de la Présidence de la République, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, qui avait annoncé, lors de sa dernière conférence de presse en juin dernier, que la réduction de l’équipe gouvernementale interviendra après les prochaines échéances électorales prévues pour cette année.