FILIERE BOIS DURABLE
Appuyée par la BAD

La capitale gabonaise abritera le 13 septembre prochain la séance de restitution d’une étude sur l’industrialisation durable de la filière bois dans les pays du bassin du Congo, réalisée par la Banque africaine de développement (BAD).

Cette activité qui sera précédée du 10 au 12 septembre, d’un atelier de consultations régionales sur le nouveau Document de stratégie d’intégration régionale (DSIR)-Afrique centrale 2019-2025, sera présidée par le vice-président de cette institution, en charge du développement régional, de l’intégration régionale et de la prestation de services, le Dr. Khaled Sherif.

Selon Ecofin, la restitution de cette étude verra également la présence du directeur général de la région Centre de la BAD, le Dr. Ousmane Dore, des ministres en charge de la Forêt des pays d’Afrique centrale, des responsables des communautés économiques de la sous-région ainsi que de plusieurs autres personnalités.

Pour la BAD, les conclusions de cette étude fournissent un diagnostic rigoureux du secteur forestier de l’Afrique centrale et proposent un plan d’action stratégique pour un développement durable de la filière à l’horizon 2030.

L’objectif recherché à travers cette étude, souligne la BAD, est de répondre de manière opérationnelle, au défi stratégique de l’industrialisation de la filière bois, pour en faire un des principaux moteurs de la transformation des économies de la sous-région d’Afrique centrale.

L’institution financière panafricaine révèle par ailleurs, que « cette ambition est d’autant plus pertinente et urgente, dans le contexte du repli des cours du pétrole, qui met davantage en exergue, la nécessité de bâtir des économies diversifiées plus résilientes dans les pays de la sous-région».

Au terme de leurs travaux, les délégations effectueront une visite de la Zone économique à régime privilégié de Nkok (ZERP), fleuron de l’industrialisation de la filière bois gabonaise, située à 27 kilomètres de Libreville.