CEMAC-PRODUITS DE BASE EXPORTES
Indice en hausse de 7,8%

Au premier trimestre 2018, l’indice global des cours mondiaux des produits de base exportés par les six pays de la Cemac que sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, la RCA, la Guinée équatoriale et le Tchad, s’est accru de 8,7 % par rapport au dernier trimestre de l’année 2017.

Cette embellie a conduit la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des pays de cet espace communautaire, à revoir à la hausse ses prévisions de croissance de l’année 2018, passant de 1,9% à finalement 2,5%.

Selon la Beac, qui détaille les raisons de ce relèvement des prévisions de croissance dans un rapport sur «la politique monétaire» en Afrique centrale, cette hausse de l’indice global des cours mondiaux des produits de base exportés par les pays de la Cemac, s’explique «essentiellement par la remontée des cours des produits énergétiques, et dans une moindre mesure de ceux des produits forestiers et des produits agricoles».

Dans le détail souligne le rapport, sur la période sous revue, «il a été enregistré un renchérissement sensible des produits de la pêche (+12,6%) et des produits énergétiques (+10%). Les cours des produits forestiers et ceux des produits agricoles ont progressé moins fortement de 4,9% et 4,4%, respectivement. S’agissant des métaux et minerais, la variation des cours a été de 2,8%».

Au Gabon en particulier, ces chiffres en hausse confortent l’optimisme des dirigeants qui ont déployé de gros efforts ces dernières années pour remettre l’économie sur les rails après le choc causé par la baisse significative du cours du baril de pétrole vers la fin de l’année 2014.