GABON-UNION AFRICAINE
Moussa Faki Mahamat à Libreville

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, s’est entretenu ce lundi avec le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, accompagné de son conseiller stratégique principal, Mohammed Hacen Ould Lebatt et de son porte-parole, Mme Ebba Kalondo.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des consultations régulières entre le président de la Commission de l’UA et les chefs d’Etat des pays membres de cette organisation continentale. Il était important pour  Faki Mahamat de rencontrer le président en exercice de la CEEAC en vue de discuter de la répartition de travail entre les communautés économiques régionales et la Commission de l’Union africaine.

Les questions de paix et de sécurité dans la sous-région, notamment en République centrafricaine (RCA) et en République démocratique du Congo (RDC) étaient également au menu des échanges entre le Président Ai Bongo Ondimba et son hôte. Par ailleurs, M. Moussa Faki Mahamat a annoncé la tenue en novembre prochain d’un sommet extraordinaire de l’Union africaine axé sur la réforme de cette institution.

A savoir que l’un des grands défis que l’UA doit relever est de pouvoir se financer par les propres moyens de ses pays membres de manière pérenne. Cette réforme prioritaire favorisera une souveraineté financière et politique de l’organisation, dont 80% du budget dépend encore des donateurs étrangers.

Rappelons également que les dirigeants africains avaient, lors du 25e sommet de l’UA, confié au président rwandais, Paul Kagame, de mener une étude sur la réforme constitutionnelle de l’organisation. Les grandes lignes de cette réforme avaient été présentées lors du sommet de janvier 2017 à Addis-Abeba, en Ethiopie. Il s’agissait d’un dispositif de gouvernance aux défis majeurs auxquels fait face l’UA.