SOGARA
Sur une bonne vague

La Société gabonaise de raffinage (Sogara) _ voir l’avenir en rose après une période de doute. L’entreprise se prépare à boucler l’année 2018 sur des résultats positifs, en dépit de la persistance de la crise économique. « Une embellie que l’entreprise doit en grande partie au management de l’actuelle direction générale », a noté le quotidien l’Union.

Le nouveau patron de la Sogara, Noël Mboumba, depuis sa prise de fonctions le 13 novembre 2017, a affiché son ambition de remettre la maison sur les rails de la croissance en surmontant les multiples difficultés internes qui ont impacté sérieusement sur les résultats de la société qui a connu ces dernières années des performances médiocres, notamment en termes de rentabilité.

« Réussir mon intégration au sein de l’entreprise bien sûr, et mobiliser les équipes autour d’une réussite collective. Ensuite, l’objectif le plus important est de préserver les emplois et d’améliorer encore plus la rentabilité de la Sogara », avait lancé le numéro un de la compagnie de raffinage.

2016 a été l’année la plus catastrophique pour la Sogara qui a vu son chiffre d’affaires baisser sensiblement avant de remonter la pente pour connaitre une hausse de 32,3 % (153 milliards de francs) au premier semestre de 2017. Au cours de la même période, dans le but de combler le déficit qui s’était établi avant sa gestion et satisfaire la demande, la société a importé des produits pétroliers pour un volume de 254 432 tonnes métriques, contre 178 696 tonnes un an auparavant, soit une augmentation de 42,4 %. Sur le plan commercial, les exportations de kérosène aussi ont permis au chiffre d’affaires à l’export de s’apprécier de l’ordre de 21,3%, soit 92,4 milliards de francs.

L’équipe dirigeante de la société mise désormais sur un management participatif, recrutement de compétences locales et modernisation des sites de production, tout en minimisant les coûts qui y sont associés. Selon un observateur éonomique, Noël Mboumba a redonné à la Sogara « ses lettres de noblesse et du travail à plusieurs cadres autochtones au chômage ».

près avoir tour à tour occuper les fonctions de Ministre Délégué à l’Economie, de cadre financier à la Bicig puis à Perenco SA, ce diplômé de l’EDHEC à Nice en France, a officiellement pris ses fonctions de Directeur Général de la Société Gabonaise de Raffinage (SOGARA), le 13 Novembre 2017. A ce poste, Noël Mboumba s’est fixé différentes ambitions.