REMISE SUR LES RAILS DE LA SOGATRA
Une lueur d’espoir pour les usagers

Ce mercredi 13 mars 2019, le ministre en charge des Transport, Justin Ndoundagoye, a tenu une réunion avec le représentant de Marco Polo et Volkswagen. Le membre du gouvernement était assisté du Secrétaire Général du Ministère et du Directeur Général de la Société Gabonaise de Transport (SOGATRA), une entreprise d’Etat en difficulté qui n’a cessé de provoqué des frustrations chez les usagers. Mais la donne pourrait enfin changer.

Lors de cette réunion, le numéro un des transports et son SG ont échangé avec les opérateurs sur trois points clés, notamment la maintenance des bus, les ateliers et le partenariat avec l’atelier de Luanda. « J’en ai profité aussi pour présenter la vision du Chef de l’État S. E. Ali Bongo Ondimba pour le secteur du transport, plus précisément pour la Société Gabonaise de Transport », a laissé entendre le Ministre suite à cette séance de travail.

Dans la maintenance, les discussions ont porté sur les moyens de remettre en circulation les bus en panne le plus vite possible, afin de répondre aux besoins et aux attentes des populations ; puis voir dans quelle mesure il faut renforcer le parc automobile de la société. Il est impératif également d’avoir un atelier de pièces de rechange sur place au Gabon.

Pour la question relative aux techniciens, Justin Ndoundagoye a demandé à la délégation brésilienne de former des Gabonais sur place, pour éviter de continuer d’importer la main d’œuvre et créer plus d’emplois en la faveur de nos compatriotes. « Le Président de la République tient de voir la SOGATRA remise sur les rails, afin de répondre aux attentes des populations en matière de transport », a aussi indiqué le Ministre.