FEMME
Journées internationales et nationales

Le Gabon a célébré les 16 et 17 avril derniers la 21e édition des Journées internationales et nationales de la femme. Placée sous le thème « Violences faites aux femmes », l’édition de cette année s’inscrit dans l’agenda 2030 adopté le 25 septembre 2015 par les Chefs d’Etat de la planète. Il fixe 17 objectifs de développement durable, dont le 5ème, consacré à l’égalité entre les sexes.

L’ouverture des manifestations a été lancée le mardi 16 avril à l’auditorium de l’immeuble Arambo par le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale. Etaient également présents, le Président du sénat, Lucie Milebou Aubuisson, celui du Président du Conseil économique social et environnemental, René Ndémezo’o Obiang, des diplomates et des membres du gouvernement.

Dans un discours prononcé à l’immeuble Arambo, Julien Nkoghe Bekale a réitéré l’engagement du gouvernement à être aux côtés des acteurs de la lutte contre les violences faites aux femmes.

Au-delà de la thématique générale, cette édition a mis également à l’honneur le savoir-faire, le dynamisme et le courage de la femme gabonaise. En un mot, elle rentre en étroite ligne avec la résolution 13/25 du Conseil de sécurité des Nations unies destinée à accroître la participation et la représentation des femmes gabonaises dans la vie politique du pays.

« L’instauration par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, de la décennie de la femme pour la période 2015-2025 traduit en n’en point douter la prise en compte par les pouvoirs publics de l’approche genre dans l’élaboration des politiques publiques au Gabon », a souligné un communiqué de la Primature.

A signaler que la célébration s’est tenue dans une ferveur particulière sous le parrainage de Sylvia Bongo Ondimba, Première dame du Gabon. Actrice de premier rang dans la lutte contre les violences faites aux femmes, elle s’est engagée à soutenir un plaidoyer en faveur de l’éradication de toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles dans notre pays.