CGG
Fin du programme d’étude sismique 2D

Au Gabon, l’explorateur français CGG _ vient d’annoncer que son programme de multi-clients à large bande de relevées sismiques 2D commencé en janvier dernier, s’est achevé.

Lancé pour renforcer le 12e cycle de licences offshore du Gabon, prévu pour septembre 2019 avec des données plus fiables, le programme permettra surtout de mieux évaluer le potentiel des régions inexplorées en mer.

Selon l’agence Ecofin, les résultats des travaux qui se sont étendus sur 9 800 km dans le bassin sud des eaux gabonaises, seront livrés par lots à partir de la fin avril. Cela donnera aux compagnies pétrolières intéressées d’avoir suffisamment de temps pour comprendre les systèmes pétroliers offshore et évaluer les blocs offerts dans le cadre du cycle d’octroi.

Un communiqué de CGG indique que les données à large bande passante permettront une pénétration profonde de l’imagerie à basse fréquence des sous-sols pour mieux décrire la nature du bassin.

Pour sa part, Sophie Zurquiyah, PDG de CGG a déclaré que « cette nouvelle enquête 2D, qui a fait l’objet d’un important préfinancement de la part de l’industrie, met les bonnes données entre les mains de l’Etat gabonais au bon moment, ce qui leur permettra de réduire les risques et de sélectionner les blocs appropriés au cours du cycle d’octroi de licences ».

Il convient enfin de noter que la zone étudiée est sur le même trend que les récentes découvertes d’hydrocarbures Boudji-1 et Ivela-1. Une étude qui, selon le CGC, « s’inscrit dans le prolongement de notre partenariat fructueux à long terme avec le Ministère du pétrole et des hydrocarbures de la République gabonaise pour soutenir et promouvoir le potentiel des eaux profondes du Gabon ».