CEMAC – ATELIER SUR LES POLITIQUES COMMERCIALES
Clôture des travaux à Malabo

L’atelier régional préparatoire à l’examen conjoint des politiques commerciales des États de la CEMAC _ membres de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), s’est achevé le jeudi 23 mai 2019 à Malabo. Plusieurs temps forts ont ponctué l’évènement.

A l’occasion de cet atelier, le Directeur Général du Commerce du Gabon s’est fait le porte-voix des participants à l’atelier en lisant la motion de remerciements aux autorités de la Guinée-Équatoriale. Puis, le représentant de la RCA a présenté le rapport des travaux, en soulignant les grands points en discussion.

Intervenant pour le compte de son organisation, le représentant de l’OMC s’est appesanti sur les trois échéances majeures à savoir le 2ème atelier qui consacrera la rédaction du rapport des pays de la CEMAC sur l’examen des politiques commerciales. Puis ce sera la présentation et l’étude du rapport des gouvernements des pays de la CEMAC membres de l’OMC. Enfin, les 27 et 29 octobre 2020 à Genève, se tiendra la 2ème session de l’examen conjoint des Politiques Commerciales des États de la CEMAC membres de l’OMC.

Dans son allocution, le président de la Commission de la CEMAC a adressé ses vives félicitations aux participants pour la qualité du travail accompli. Ensuite, il a noté pour le saluer l’adoption du code communautaire révisé des douanes et la révision de la réglementation communautaire sur la concurrence ainsi que l’adoption d’une directive harmonisant la protection du consommateur au sein de la CEMAC.

Le Pr Daniel Ona Ondo a aussi appelé les États membres et les organisations régionales concernées à redoubler davantage d’efforts en vue de relever les défis que sont : l’harmonisation des procédures et documents aussi bien à l’importation qu’à l’exportation, l’application rigoureuse des règles d’origine, l’application de l’évaluation en douane et la cohérence des politiques sectorielles avec la politique commerciale au niveau des États et de la Communauté. L’ancien Premier ministre gabonais non plus manqué d’exprimer ses inquiétudes face « au contexte de guerre commerciale que nous observons aujourd’hui et dont les effets pourraient impacter de manière négative les perspectives de progression déjà fragiles de la croissance économique de la sous-région ».

#CEMAC

#international