ENVIRONNEMENT
Une semaine pour sensibiliser sur la biodiversité

Dans le but de mieux d’éclairer la population gabonaise sur la question de conservation, gestion équitable de la biodiversité, il est prévu la célébration jumelée de la journée de la biodiversité et celle l’environnement à partir de ce lundi 3 juin. Bien qu’appelée « journée », la manifestation durera en fait une semaine.

Pour rappel, la Communauté internationale a célébré le mercredi 22 mai la Journée internationale de la diversité biologique sous le thème «Notre biodiversité, notre nourriture, notre santé» avec pour objectif de sensibiliser la population sur la conservation de la diversité biologique et la gestion de ses éléments constitutifs ainsi que le partage juste et équitable des avantages qui en découlent. Au Gabon elle sera célébrée à partir du 3 juin prochain cumulativement avec la journée de l’environnement.

Selon un communiqué des Nations Unies, ce thème, qui a mis l’accent sur la biodiversité en tant que base de l’alimentation et d’une bonne santé, vise à exploiter les connaissances et à sensibiliser davantage la population à la dépendance des systèmes alimentaires, de la nutrition et de la santé à la biodiversité et à des écosystèmes sains.

«Le thème célèbre également la diversité fournie par nos systèmes naturels pour l’existence et le bien-être de l’humanité sur Terre, tout en contribuant à d’autres objectifs de développement durable, notamment l’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques, la restauration des écosystèmes, une eau plus propre et la faim ‘’zéro’’», souligne ledit communiqué.

Selon les Nations unies, au cours des 100 dernières années, plus de 90% des variétés de cultures ont disparu des champs des agriculteurs. La moitié des races de nombreux animaux domestiques a disparu et les 17 principaux lieux de pêche dans le monde sont désormais exploités au-delà de leurs limites durables.

Par ailleurs, l’Agence Gabonaise de Presse a rapporté que le nouveau rapport de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) a indiqué que près d’1 million d’espèces risquent de disparaître si des mesures de sensibilisation et d’action ne sont pas prises. Déjà 680 espèces de vertébrés ont déjà disparu.

Aujourd’hui, 75% du milieu terrestre est «sévèrement altéré» par les activités humaines dont 66% en milieu marin et plus de 40% des espèces d’amphibiens, près de 33% des récifs coralliens et plus d’un tiers de tous les mammifères marins sont aussi menacés.

#biodiversité

#environnement