MOUVEMENT DES RETRAITES DE PORT-GENTIL
Suspendu après un accord avec le maire

A l’instar de la communauté des retraités de Libreville, ceux de #PortGentil ont déclenché une action de contestation à la suite d’une annonce faite le 15 avril dernier par la CNSS, qui a fait savoir aux retraités affiliés à son administration que les paiements des prestations des assurés se feront désormais tous les trois mois. Mais les manifestants ont fini par suspendre leur mouvement afin de donner une chance au dialogue surtout après l’engagement du maire, Gabriel Tchango, de porter leurs revendications auprès des responsables.

« Les retraités de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) de la coordination provinciale Ogooué-Maritime ont levé leur grève le mercredi 12 juin, à la demande du maire de la commune de Port-Gentil, Gabriel Tchango,  qui leur a promis,  au cours d'une rencontre prévue à cet effet, de s'adresser à qui de droit pour trouver une solution à leur revendication », a rapporté la semaine dernier l’Agence Gabonaise de
Presse (AGP).

Au cours des échanges avec les retraités, le maire de Port-Gentil a tenu à souligner « le caractère légitime des revendications de ces derniers » avant de leur prier de libérer la route et les locaux de la CNSS assiégés. «Je viens vous rencontrer en tant que fils et maire de la commune pour vous écouter et voir éventuellement comment nous pouvons faire ensemble pour qu'une solution soit trouvée».

Gabriel Tchango s’est en effet engagé auprès des acteurs de ce mouvement de s’adresser à qui de droit pour que la situation à laquelle ils font face soit décantée dans les délais raisonnables. «Chaque chose dans la vie ne peut être réglée que  par des personnes qui sont habilitées et qui ont les outils nécessaires à pouvoir répondre à
certains besoins. Je vous promets de contacter qui de droit à propos», a-t-il fait remarquer.

Ce qui a motivé la décision des grévistes de lâcher du lest, Toutefois, les retraités, par la voix de leur secrétaire général, Romain Retouano, n’ont pas manqué de rappelé que leur objectif demeure le retour à l’ancien système, c’est-à-dire le versment de leur pension tous les mois. «Nous allons lever la grève dès ce mercredi 12. Mais tout ce que nous voulons c'est que nos comptes soient crédités, que l’argent soit disponible dans les caisses et que nous puissions percevoir notre pension convenablement», a-t-il fait savoir.