SENAT
Les efforts du gouvernement en matière de bonne gouvernance

Vendredi dernier, le Sénat _ a procédé à la clôture de sa 1ère Session Ordinaire pour le compte de l’année 2019. Une cérémonie qui a vu la présence du Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, du Président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi et du Ministre en charge des Relations avec les institutions constitutionnelles, Denise Mekam’ne.

Dans son intervention, le président du Sénat, Lucie Milebou Aubuisson a salué les efforts consentis par le gouvernement en matière de bonne gouvernance. Elle s’est réjouie à cet effet de l’existence du ministère des Investissements, des Partenariats Publics-Privés qui, selon elle, est un des outils représentant une véritable alternative à l’emprunt et ainsi éviter d’hypothéquer l’avenir des futures générations. La création du ministère en charge de la Bonne gouvernance a également reçu le satisfecit du président du Sénat.

Lucie Milébou Aubusson a par ailleurs invité le Premier ministre à soutenir davantage le ministre en charge de ce grand chantier afin de lutter efficacement contre les crimes économiques, comme le veut le Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Après avoir salué la récente réduction du nombre des membres du gouvernement et déploré la faible représentativité des femmes en son sein (21% contre 30% selon les dispositions légales contenues dans la loi 009/2016 fixant les quotas d’accès des femmes aux emplois supérieurs de l’Etat), l’oratrice a appelé à la magnanimité du Premier Ministre afin que les femmes soient plus présentes et visibles à l’échelle des décisions.

Lucie Milebou Aubuisson a ensuite rassuré le gouvernement du soutien de son institution, avant d’exprimer les nombreuses attentes des populations ainsi que celles de son institution de voir le Gabon atteindre le développement tant attendu.

En guise de bilan de cette 1ère Session, de nombreux textes de lois ont été examinés, puis votés par les sénateurs. Il s’agit, entre autres, du projet de loi fixant la composition, la compétence, les règles de fonctionnement et la procédure applicable devant la Cour de Justice de la République, du projet de loi organique fixant l’organisation, la composition, la compétence et le fonctionnement des juridictions de l’ordre judiciaire, du projet de loi organique portant organisation de la justice.