CONSEIL SUPERIEUR DE LA MAGISTRATURE
Présidé par Ali Bongo Ondimba

« Le Chef de l’État nous a prodigués quelques conseils pour que la prochaine année judiciaire se passe au mieux » a indiqué Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Justice, Garde des Sceaux à l’issue de la réunion du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM), présidée ce mercredi par le président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Le président de la République,  Ali Bongo Ondimba a présidé ce mercredi 17 juillet, le traditionnel Conseil supérieur de la magistrature en sa qualité de président de ladite instance, en présence du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Justice, Garde des Sceaux, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou,  des Premiers présidents des hautes cours et des magistrats.

Rappelons que le président qu’Ali Bongo Ondimba, a reçu en audience au Palais présidentiel, le mardi 16 juillet, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou.  Ce dernier est venu présenter au président gabonais, en sa qualité de président Conseil supérieur de la Magistrature, plusieurs dossiers avant la tenue dudit conseil.

«Au cours de cet entretien, comme il est de coutume à la veille de la tenue du Conseil supérieur de la Magistrature, le ministre d’Etat, en charge de la Justice, a présenté au chef de l’Etat gabonais, les dossiers qui seront inscrits à l’ordre du jour de cette session», indique le communiqué du pôle de la communication présidentielle parvenu à l’AGP.

Aussi, cette séance de travail a été l’occasion pour le membre du gouvernement, de recueillir les orientations et instructions du Chef de l’Etat y relatives. A savoir que selon les dispositions de l’article 2 de la loi n°2/93, le CSM assure la bonne administration de la justice. A cet égard, il statue sur les intégrations, les nominations, les avancements, les mutations, les affectations, la promotion et la discipline des magistrats.

#ConseilsupérieurMagistrature

#AliBongoOndimba