CEEAC-REFORME
Le dossier avance

Ce 25 juillet 2019 s’est ouverte à Libreville la 2ème réunion du Comité de Pilotage de la Réforme Institutionnelle (COPIL-RI) en l’espace d’un mois. C’est la preuve, selon le ministère gabonais des Affaires Etrangères, que les Etats ont décidé de donner un coup d’accélérateur à la réforme Institutionnelle de la CEEAC.

Après la validation du Traité révisé par le Comité ministériel le 21 juin 2019, cette seconde rencontre s’est déroulée dans le but de permettre l’examen et la validation de quatre textes, à savoir le protocole COPAX, le règlement financier, le cadre organique et le statut du personnel. Le 26 juillet 2019 a eu lieu l’adoption par tous les Etats membres des quatre textes.

A savoir que ces textes, qui font partie de l’ensemble attendu par les Etats pour réformer la CEEAC, devront être transmis au Président de la République Gabonaise, en sa qualité de Président en exercice de la Communauté, pour présentation à Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement. Outre cette séance de validation, le Comité de Pilotage a également procédé à la relecture du projet de traité révisé de la CEEAC, adopté au mois de juin dernier à Libreville. Les Ministres présents à Libreville, en qualité de Chefs de délégations, ainsi que les ambassadeurs plénipotentiaires ont procédé au paraphe des cinq textes ainsi examinés et validés.

Le Président de la République Gabonaise Ali Bongo Ondimba, a par ailleurs offert de nouveaux locaux à cette Communauté Économique Régionale dont le siège est à Libreville. L’annonce en a été faite ce 26 juillet 2019 par Alain-Claude Bilie-By-Nze, Ministre des Affaires Étrangères et Président du Comité de Pilotage de la Réforme Institutionnelle durant son allocution de clôture des assises du Comité de Pilotage de la Réforme Institutionnelle (COPIL-RI). C’est l’immeuble ayant abrité la BEAC sur le Boulevard Triomphale Omar Bongo, qui accueillera désormais la CEEAC.