GABON – RUSSIE
Julien Nkoghe Bekale s’entretient avec Dmitry Kourakov

Audience ce mercredi 04 septembre 2019 entre le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale et l’ambassadeur de la Fédération de Russie en République gabonaise, Dmitry Kourakov. Lors de cette rencontre, les discussions ont porté entre autres sur le premier sommet Russie – Afrique qui se tiendra le 24 octobre prochain en Russie avec la participation de nombreux chefs d’État africains.

« Ce forum favorisera le développement des relations économiques entre la Russie et les pays africains notamment le Gabon », a indiqué l’ambassadeur russe lors de cette entrevue. Le chef du Gouvernement gabonais partage ce point de vue et espère que la Russie va contribuer à booster les secteurs prioritaires comme l’énergie, l’agriculture et l’industrie.

Rappelons que le 12 juin dernier, lors de la célébration de la « Journée de la Russie » à Libreville, le diplomate russe avait déjà appelé à un renforcement significatif de la coopération russo-gabonaise qui, selon lui, est encore « très loin du niveau désiré ». Dmitry Kourakov qui estime en outre que les chiffres de l’année passée milite en faveur de ce raffermissement des liens économiques entre les deux pays. En 2018, les échanges commerciaux ont atteints 118 millions de dollars et les « contacts multidimensionnels se sont élargis ». Le nombre des gabonais souhaitant faire leurs études en Russie est aussi en augmentation continue.

Justifiant toujours cette nécessité de renforcer cette coopération, Dmitry Kourakov  a soutenu que de plus en plus d’entreprises russes s’intéressent aux investissements au Gabon. Allouant cette dynamique relationnelle aux présidents gabonais et russe, il désire que ces relations prospèrent davantage pour le bien-être des deux peuples surtout que « la Russie d’aujourd’hui connait ses capacités et ses possibilités et est sûre de ses forces et de son avenir».

Ces deux dernières années, la Russie opère son grand retour en Afrique et le premier sommet Russie-Afrique prévu pour octobre prochain est appelé à « jeter les bases pour le développement ultérieur tous azimuts de la coopération entre la Russie et l’Afrique».