DEVELOPPEMENT DES INVESTISSEMENTS
Olam et AFC reçues à la Primature

En prélude à la tenue à Libreville du prochain Conseil d’administration du groupe AFC (Africa Finance Corporation), une délégation d’hommes d’affaires africains conduite par Joseph Okwu Nnanna, a été reçue hier par le Premier Ministre, Julien Nkoghe Bekale.

Introduite au cabinet du Premier Ministre par le Président Directeur Général du Groupe Olam, Gagan Gupta, la délégation d’hommes d’affaires est allée non seulement rendre civilités au Premier Ministre, mais aussi et surtout aller lui exprimer sa gratitude.

Leur porte-parole, Samaila Zubairu, au sortir, a indiqué que le groupe AFC est un important investisseur dans la Zone Economique à Régime Privilégié (ZERP) de Nkok depuis quelques années. ‘’Nous avons décidé de venir tenir notre conseil d’administration à Libreville en dehors de nos quartiers généraux respectifs, et nous avons voulu mettre à profit la tenue de ce conseil pour visiter la Zone Economique Spéciale, en vue de se rendre compte de nos investissements’’, a-t-il déclaré.

A noter que le Groupe AFC investit dans la transformation du bois qui, aux dires du porte-parole, a apporté une valeur ajoutée à l’économie gabonaise.  Pour lui en effet, cet investissement a permis de faire passer le taux de rendement du bois de 45% à 98%.

Samaila Zubairu a exprimé sa satisfaction et toute sa gratitude aux autorités gabonaises qui ne cessent d’encourager les opérateurs économiques à investir au Gabon. A ce titre, il y’a plusieurs facteurs, selon lui, qui amènent les hommes affaires à investir au Gabon, dont la stabilité du pays. ‘’La Zone Economique Spéciale de Nkok est un bel exemple des projets et qui dorénavant peut être exportés dans les autres pays d’africains’’, a-t-il dit.

D’après lui, les autorités du pays ont mis à la disposition des opérateurs économiques toutes les conditions administratives, notamment le guichet unique, qui ont rendu plus faciles les formalités administratives.

Par ailleurs, au niveau de la ZERP, le Groupe singapourien Olam s’est joint dans l’ambitieux plan de diversification de l’économie lancé par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, à son arrivée au pouvoir en 2009, consistant en la création d’emplois et de richesses.