PERMIS DE CONDUIRE ET CARTE GRISE
Le projet de digitalisation avance

Le Ministre des Transports et du Tourisme, Justin Ndoundangoye, a ouvert ce mercredi matin à Libreville, les travaux du Comité Technique du Projet de Numérisation des documents des transports terrestres.

Présidé par Aloise Ntoutoume Bekale, Secrétaire Général du Ministère et ouvert aux représentants de la Présidence de la République, de la Primature, de certains départements ministériels en charge de l’Economie, du Budget, de la Justice, de l’intérieur et de la Défense nationale, ainsi que des syndicats du secteur des transports, ce Comité aura, entre autres, à auditionner les opérateurs soumissionnaires qui sollicitent investir dans ce projet.

À l’ouverture des travaux, le Ministre a affirmé que « ce projet vise à renforcer les capacités opérationnelles de la Direction Générale des Transports Terrestres avec la mise en place d’une solution technique comprenant des équipements, des logiciels, des serveurs de numérisation et de production des documents de transports sécurisés ».

L’agence Ecofin a pour sa part rapporté que « le Gabon fait un pas de plus vers l’implémentation du permis de conduire et de la carte grise électroniques, dans le cadre de sa politique de digitalisation des documents de transport. Le ministère des Transports a procédé, ce mercredi 2 octobre 2019, à la présentation du projet de numérisation de ces deux documents ».

Et l’agence d’information de poursuivre qu’ « élaborés grâce à l’appui technique de la start-up gabonaise Rengus Digital, ces nouveaux documents de transport devraient permettre une meilleure traçabilité ainsi que la vérification de leur authenticité, lors des contrôles ».

Selon les autorités, la numérisation du permis de conduire et de la carte grise permettra d’améliorer la sécurité routière, d’éliminer l’usurpation d’identité, d’accroître l’efficacité de l’application de la loi, ou encore de rénover les processus de gestion administrative de la délivrance desdits documents.

En plus de sa sécurité, le permis électronique aura ceci d’innovant : intégrer le concept des points. Notons que le permis à points, très répandu en Europe, a une vocation pédagogique et préventive dans la mesure où il incite le conducteur à avoir une conduite responsable afin de préserver son capital de points initial.