COOPERATION ENERGETIQUE – TURQUIE
Le groupe Desiba dévoile son offre

Le groupe Desiba, conduit par l’ambassadeur intérimaire de la Turquie au Gabon, a été reçu en audience ce 2 octobre 2019, par le ministre des Mines, de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Tony Ondo Mba. Au centre des échanges, l’état d’avancement du projet de construction de la centrale solaire de Doubou, située à quelques kilomètres de Mouila au sud du pays.

Au sortir de l’audience, on a appris que les travaux de construction de cette centrale, d’une capacité totale de 20 MW, et des lignes associées avancent normalement. Des orientations ont en plus été transmises aux services techniques afin d’étudier les propositions tarifaires faites par Desiba. C’est à la suite de cette étude que le ministère des Mines, de l’Énergie et des Ressources hydrauliques donnera sa position sur la suite du projet.

À l’occasion, le ministre a par ailleurs indiqué au groupe Desiba, l’intérêt que les énergies renouvelables revêtent pour le Gabon. Le pays entend en effet inverser le mix énergétique actuel. À ce jour, la production de la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG) est trop déséquilibrée au bénéfice du thermique (gasoil, gaz) et au détriment des énergies renouvelables (hydrauliques, solaires). Ce qui engendre d’ailleurs un coût très élevé pour les usagers.

Notons que le groupe turc n’est pas le seul à vouloir miser sur le marché de l’énergie solaire au Gabon. D’autres projets sont en cours à l’instar de l’accord entre la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et Ausar Energy, filiale du français Engie, pour le lancement de huit centrales solaires. Les installations, dotées d’une puissance cumulée de 2,2 MW ainsi que d’une solution de stockage, devraient être mises en service avant la fin de cette année et louées à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), le gestionnaire du réseau électrique local.