GABON – MADAGASCAR
Les relations se raffermissent

Le ministre en charge du Tourisme, du Commerce, des PME et PMI et de l’Industrie, Jean-Marie Ogandaga, a passé plusieurs jours sur l’île de Madagascar dans le cadre du 11ème forum du secteur privé africain, organisé du 5 au 8 novembre 2019 par l’Union Africaine. Ce forum dont le thème principal est la « Transformation des Économies Africaines par la Mobilisation du Secteur Privé et la Capitalisation des Bonnes Pratiques des autres régions du monde » a réuni à Antananarivo de nombreux ministres et de hauts responsables des institutions du continent.

Mais ce déplacement en terre malgache a aussi été l’occasion pour Jean-Marie Ogandaga d’œuvrer pour le raffermissement des relations entre son pays et Madagascar. Le membre du gouvernement qui a été reçu en audience par le président Andry Nirina Rajoelina, ce jeudi 7 novembre 2019 au palais d’Iavoloha. « Il était question de présenter les civilités au chef de l’Etat malgache, le tout en faisant le point sur les différents accords qui ont été tissés dans le cadre de la coopération reliant désormais Madagascar et le Gabon », a rapporté Jean-Marie Ogandaga. Le numéro un malgache qui n’a pas manqué de féliciter son homologue Ali Bongo Ondimba « pour les réformes fermes et innovatrices qu’il ne cesse de prendre pour le développement du Gabon ».

Le ministre gabonais a aussi rencontré diverses personnalités dont le Premier ministre malgache Christian Ntsay et le ministre en charge de l’Industrie et du Commerce Lantosoa Rakotomalala. Il a en outre visité des unités industrielles dont en particulier celle du groupe VIDZAR, un poids lourd dans le domaine de l’agro-alimentaire de la Grande Ile. Jean-Marie Ogandaga qui a aussi discuté longuement avec Ylias Akbaraly, le PDG du groupe SIPROMAD qui opère dans l’industrie, les télécommunications, la finance, le tourisme, l’aviation, l’immobilier et les énergies renouvelables. Des échanges qui ont permis notamment de mettre en relation le patron d’Olam avec l’homme d’affaires malgache qui a manifesté son intérêt pour importer l’huile de palme du Gabon.