OPERATION « SCORPION »
Gros bouquet accueille de nouveaux pensionnaires

Selon l’agence d’information Ecofin, le pénitencier du gros bouquet de Libreville a vu l’arrivée, mardi 3 décembre 2019, de nouveaux pensionnaires. Il s’agit de l’ex-directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga et des ex-ministres Noël Mboumba (Pétrole et Mines) et de Tony Ondo Mba (Énergie et Ressources hydrauliques), déchus lors du dernier remaniement ministériel intervenu lundi dernier.

Ces nouvelles interpellations viennent ainsi rallonger la liste des personnes déjà interpellées dans le cadre de l’opération anticorruption baptisée « Scorpion ». On cite, entre autres, le conseiller spécial et porte-parole de la présidence de la République, Ike Ngouoni, les ex-directeurs généraux de la Société nationale des hydrocarbures (GOC), Christian Patrici Tanasa, de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), Renaud Allogho Akoué et de la Société équatoriale des mines (SEM), Ismaël Ondias Souna. La liste est bien loin d’être exhaustive puisqu’on parle de plus d’une vingtaine d’interpellations.

Selon des sources proches du dossier, il est reproché à tout ce beau monde des actes de malversations financières, de détournement de deniers publics, de blanchiment de capitaux, de concussion, faux et usage de faux, mais surtout d’avoir voulu porter atteinte à la sécurité de l’Etat.

Initiée dans le cadre de l’assainissement des finances publiques, l’opération « Scorpion » est dirigée par le Premier président de la Cour d’appel de Libreville, Alex Mombo. Elle se déroule sur la base d’informations fournies par les directions générales des contre-ingérences et de la sécurité militaire, communément appelée (B2) et les services spéciaux.