CLIMAT DES AFFAIRES
Objet d’un conseil interministériel à Libreville

Dans le cadre des efforts du Gabon pour la facilitation des procédures administratives aux opérateurs économiques, le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, a présidé ce lundi un Conseil interministériel à Libreville. Y ont assisté plusieurs membres du gouvernement. Un seul point était inscrit à l’ordre du jour, à savoir l’examen de la feuille de route des vingt-trois réformes Doing Business _ du Ministère de la Promotion des Investissements des Partenariats Publics-prives, chargé de l’Amélioration de l’Environnement des Affaires.

Le secteur privé étant identifié comme un moteur de croissance, il est donc nécessaire que le gouvernement facilite les procédures administratives de créations d’entreprises, les gabonais devenant de plus en plus nombreux dans l’entreprenariat : ‘’ il est important pour l’Etat de les aider en facilitant leurs démarches au quotidien afin qu’ils puissent jouer leur rôle d’acteurs de la croissance économique dans notre pays ‘’, a indiqué la Ministre Carmen Ndaot.

Classé 169ème dans le classement Doing Business, le Gabon dans son souci d’améliorer cette position, ambitionne de « procéder à un maximum de réformes pour montrer que nous sommes vraiment engagés dans la voie de la compétitivité et de la facilitation des affaires », a aussi affirmé Carmen Ndaot avant de noter que le pays a « un certain nombre de réformes qui vont permettre à terme de faciliter les procédures administratives des opérateurs économiques notamment dans le cadre de la création d’entreprises ».

Ces réformes ont pour objectifs d’améliorer notre environnement des affaires, de lutter contre le secteur informel, la croissance économique et rendre notre pays plus attractif. Dans le cadre du PRE, le secteur privé a été identifié comme moteur de croissance, il est donc important de faciliter les démarches pour ce secteur et pour les entrepreneurs afin qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle ».

A terme, les 23 réformes vont permettre de faciliter les procédures administratives dans le cadre de la création des entreprises et des démarches y afférentes. Elles amélioreront de ce fait l’environnement des affaires et permettront de lutter plus efficacement contre le secteur informel, tout en favorisant la croissance économique. L’objectif étant bien évidemment de rendre notre pays plus compétitif.