LE DÉFI GABON
L'information quotidienne du Gabon

ALLIANCE ENTRE FIGS ET ERANOVE
Création de deux entreprises énergétiques

 

C’est officiellement confirmé. Le Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS) et le Groupe Eranove lancent au Gabon les sociétés Asokh Energy et Louetsi Hydro qui porteront les projets hydroélectriques respectivement de Ngoulmendjim et de Dibwangui.

Selon un communiqué diffusé par la FGIS, ce projet marque une nouvelle étape décisive, suite à la signature le 21 octobre 2016 entre la République Gabonaise et le groupement FGIS/Eranove de deux conventions de concession pour la conception, le financement, la construction et l’exploitation de ces centrales hydroélectriques.

Les centrales hydroélectriques de Ngoulmendjim (Asokh Energy) et de Dibwangui (Louetsi Hydro) contribueront à répondre à la double volonté du gouvernement gabonais de sécuriser l’offre énergétique dans les grands centres urbains et péri-urbains du pays et d’accroître la part de l’énergie hydroélectrique dans son mix énergétique.

La centrale hydroélectrique de Ngoulmendjim, d’une puissance installée estimée à au moins 73 MW (mégawatts), avec un productible annuel estimé de 550 gigawatt/heures (Gwh), sera située sur le fleuve Komo, à 125 km de Libreville et répondra au besoin d’énergie de plus de 500 000 habitants.

La centrale hydroélectrique de Dibwangui, établie sur la rivière Louetsi, sera d’une puissance installée estimée à 15 MW et d’un productible annuel estimé à 90 Gwh. Elle sera située au sud-ouest du pays à 152 kilomètres de Mouila, capitale régionale de la Ngounié, avec un impact sur plus de 88 000 habitants.

« Les centrales hydroélectriques s’inscrivent dans le cadre de la « Vision du Gabon Émergent à l’horizon 2025 » dont l’objectif est de couvrir l’ensemble des besoins énergétiques du Réseau Interconnecté de Libreville et ses environs par une offre compétitive, durable et créatrice d’emplois », a indiqué Serge Thierry Mickoto, Administrateur Directeur Général du FGIS.

Marc Albérola, Directeur général du Groupe industriel panafricain Eranove, opérateur de premier plan en Afrique dans la production d’électricité et d’eau potable ainsi que dans la gestion de services publics, a déclaré pour sa part que  les deux centrales hydroélectriques en développement permettront au Gabon de mieux satisfaire ses besoins en énergie, au grand bénéfice de ses populations et de son développement industriel tout en contribuant à la valorisation de son immense potentiel hydroélectrique.