Jeudi 21 Septembre 2017

politique

Alexandre Désiré Tapoyo

Fidèle au président de la République

Publié le vendredi 10 février 2017  Par  Le Défi Gabon

L’ancien ministre des Droits humains a, au cours d’une conférence de presse, commenté les actualités récentes et a appelé les politiciens à s’impliquer dans le dialogue national initié par le président de la République, Ali Bongo Ondimba.

L’ancien vice-président du Centre des Libéraux réformateurs (CLR) chargé de l’implantation et de l’inspection a aussi profité de l’occasion pour marquer son étonnement et son regret à la suite de son exclusion de ce parti politique de la majorité. Il s’est résolu à prendre acte d’une décision dont il ignore jusqu’alors, après avoir espéré en vain un retour à de meilleurs sentiments avec le CLR, au cours des six derniers mois.

« Je me dois de vous dire que cette sanction fait suite à mon refus de démissionner de la direction de campagne du candidat Ali Bongo Ondimba, tel que cela m’avait été fermement ordonné au CLR. Cette mise à l’écart subite et définitive, a été décidée en mon absence, alors que je venais de bénéficier de la très grande confiance du président de la République (…) », a-t-il rappelé.

Commentant les sujets d’actualité parmi lesquels la Coupe d’Afrique des Nations 2017 que le Gabon vient d’abriter, la résolution de l’Union européenne sur l’élection présidentielle d’août dernier, Alexandre Désiré Tapoyo a surtout insisté sur l’importance pour les Gabonais de raffermir l’unité nationale et de s’accorder sur une vision lors d’un dialogue national.

Sur la décision de l’Union européenne, l’homme s’est félicité de ce que cette résolution ne remette pas en cause la décision de la Cour constitutionnelle qui a consacré Ali Bongo Ondimba vainqueur de la présidentielle de 2016. Le politicien a par ailleurs réitéré sa fidélité à Ali Bongo Ondimba tout en promettant que les semaines à venir lui permettront de définir son avenir d’homme politique.

« J’ai été approché par plusieurs personnes. Il y a plusieurs options qui sont en étude, cela passe par la création d’un parti politique, à l’adhésion à un parti politique. Dans les jours à venir je serais fixé pour vous donner la suite que j’ai réservée à ma posture politique. Car, s’il faut soutenir le chef de l’État, ce n’est pas simplement en tant que numéro 9, c’est dans une équipe et la meilleure équipe possible », a-t-il annoncé.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique politique qui pourraient vous intéresser

Régies financières
Les syndicalistes ont rencontré le Ministre d'Etat, Ministre du Budget et des Comptes Publics

Le processus de dialogue est désormais enclenché. La grève initiée par l’intersyndicale des Régies financières ne profitera à personne, et... 

jeudi 21 septembre 2017

Revendicateurs des régies financières
Ces nantis qui veulent briser la République

Le mouvement syndical mené par les agents des régies financières pour réclamer « des primes et des bonus » de plusieurs milliards de francs ... 

lundi 18 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental
LES RECOMMANDATIONS

Libreville, le 15 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental

LES RECOMMANDATIONS

Au terme des différentes comm... 

dimanche 17 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique politique

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales