Jeudi 21 Septembre 2017

politique

Assises de la majorité et de l’opposition

Des propositions concrètes attendues

Publié le samedi 04 mars 2017  Par  Le Défi Gabon

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu des mains du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, le rapport général des travaux du comité ad hoc paritaire chargé de préparer l’organisation du dialogue national politique.

Le chef de l’Etat est satisfait de l’avancée de ce dossier : « Je suis extrêmement content, même plus, je dirai que je suis fier de l’attitude que vous, Gabonaises et Gabonais, avez montrée à la face du monde », a-t-il déclaré à la classe politique présente à cette cérémonie solennelle.

Fruit des discussions dix jours durant entre une soixantaine de représentants des partis politiques de la majorité et de l’opposition animés d’un même esprit patriotique, ce rapport final contient des propositions objectives qui seront débattues lors de la deuxième phase du dialogue national politique. Quatre grands thèmes auront d’ores et déjà été retenus, à savoir : la réforme des institutions et la consolidation de l’état de droit, les réformes électorales, la modernisation de la vie politique et enfin la consolidation de la paix et la cohésion nationale.

« Je vais évidemment lire avec soin ce rapport et convier rapidement toute la classe politique à ouvrir ce dialogue et passer donc à la deuxième phase. Nos compatriotes attendent de nous que nous sortions de ce dialogue avec des propositions concrètes et réalistes mais surtout qui consacrent l’état de droit et la paix qui doit régner dans notre pays. », a déclaré Ali Bongo Ondimba au cours de son allocution.

Adopté de façon unanime par les différents acteurs politiques membres du comité paritaire majorité-opposition, ce rapport, comme l’a indiqué le chef du gouvernement, « constitue un cinglant démenti aux prédictions qui soutenaient hier et encore aujourd’hui que le Gabon serait coupé en deux et que les Gabonais de différents bords politiques sont incapables de se parler. »

Décidé au lendemain de l’élection présidentielle du 27 août dernier par le chef de l’Etat, le dialogue national politique réunira prochainement les filles et fils du Gabon, notamment 52 partis politiques gabonais sur les 58 existants pour parler de notre pays. « Nous n’en avons qu’un seul et pas de pays de rechange. Et pour ce pays, tout le monde doit être prêt à consentir des sacrifices. », a conclu le président de la République.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique politique qui pourraient vous intéresser

Revendicateurs des régies financières
Ces nantis qui veulent briser la République

Le mouvement syndical mené par les agents des régies financières pour réclamer « des primes et des bonus » de plusieurs milliards de francs ... 

lundi 18 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental
LES RECOMMANDATIONS

Libreville, le 15 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental

LES RECOMMANDATIONS

Au terme des différentes comm... 

dimanche 17 septembre 2017

Ressources humaines de l’Etat
Au cœur d’une vaste réforme

Lors du dernier séminaire gouvernemental qui s’est déroulé les 14 et 15 septembre sur un site balnéaire proche de Libreville, la capitale gab... 

dimanche 17 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique politique

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales