Vendredi 22 Septembre 2017

politique

Union nationale

Estelle Ondo comme l’incarnation de la raison

Publié le dimanche 26 mars 2017  Par  Le Défi Gabon

Après l’observation d’une minute de silence en mémoire des disparus et l’intonation de l’hymne du parti (UN), dont elle se considère toujours comme l’un des principaux dirigeants, Estelle Ondo a une fois de plus expliqué son choix d’aller au dialogue politique initié par le président Ali Bongo Ondimba et qui, à son avis, est le seul moyen pour engager les réformes profondes attendues par le peuple gabonais.

Le ministre de l’Economie forestière, de la Pêche et de l’environnement chargée de la Protection et de la gestion durable des écosystèmes, a ainsi confirmé, mercredi dernier à Libreville, la participation de l’Union nationale aux assises qui s’ouvriront le 28 mars prochain dans la capitale gabonaise.

Propos rapportés par l’AGP : « Je réaffirme mon appartenance à l’Union nationale et non mon exclusion comme prétendu par un groupe de personnes identifiées comme étant des semeurs de troubles au sein du parti. Et de vous préciser que jusqu’à présent la notification de mon exclusion ne m’a jamais été remise. J’ai donc pris l’initiative de défendre ses droits et je suis partante pour le dialogue ».

Estelle Ondo a en outre salué les acteurs politiques de l’opposition qui, comme elle, se sont prononcés pour le dialogue tels que Mike Jocktane et Patrick Eyo Edzang. Dans la même perspective, elle a invité l’ancien Premier ministre Casimir Oyé Mba à les rejoindre d’autant plus que ce dernier avait déjà initié certaines démarches dans ce sens.

Elle qui a indiqué être au fait des différentes rencontres et initiatives d’Oyé Mba au sein du parti pour convaincre les autres à participer à ce dialogue. A savoir que l’ex-chef du gouvernement d’Omar Bongo s’est largement étendu dans la presse pour expliquer l’intérêt de cette formation de ne pas fermer la porte à la concertation et surtout de participer aux prochaines législatives.

En revanche, Estelle Ondo regrette le fait que le vieux leader du parti, Zacharie Myboto, « campe sur ses positions, son obstination se justifie en réalité par un chantage qu’il tente d’exercer comme à son habitude, pour conclure de petits arrangements qui ont fait tant de mal à notre pays », avant de poursuivre « qu’aucun pays ne s’est construit dans la guerre, aucune nation ne s’est développée dans le chaos d’où l’appel au dialogue, à la rencontre au corps de garde comme lieu mythique où se règlent tous les problèmes du village ».

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique politique qui pourraient vous intéresser

Régies financières
Les syndicalistes ont rencontré le Ministre d'Etat, Ministre du Budget et des Comptes Publics

Le processus de dialogue est désormais enclenché. La grève initiée par l’intersyndicale des Régies financières ne profitera à personne, et... 

jeudi 21 septembre 2017

Revendicateurs des régies financières
Ces nantis qui veulent briser la République

Le mouvement syndical mené par les agents des régies financières pour réclamer « des primes et des bonus » de plusieurs milliards de francs ... 

lundi 18 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental
LES RECOMMANDATIONS

Libreville, le 15 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental

LES RECOMMANDATIONS

Au terme des différentes comm... 

dimanche 17 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique politique

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales