Jeudi 21 Septembre 2017

politique

Dialogue national

Participation massive de la société civile

Publié le lundi 27 mars 2017  Par  Le Défi Gabon

Démarrées le 18 mars, les inscriptions ouvertes aux organisations de la société civile gabonaise souhaitant prendre part au dialogue politique sont maintenant closes. Le comité interministériel de préparation de ces assises et le bureau du comité ad hoc ont annoncé l’enregistrement de 1239 inscrits pour la première phase du dialogue politique.

Il s’agit, des personnalités politiques non partie prenante à la phase politique, des organisations patronales, des organisations non gouvernementales, des associations, des collectifs, des organisations des jeunes, des femmes, des organisations des notables et de la diaspora.

Selon les organisateurs, 214 organisations se sont inscrites pour le panel «Réforme des institutions et consolidation de l’Etat de droit démocratique» ; pour le panel «Réformes électorales», ce sont 253 associations et groupes qui se sont inscrits, quand 350 ont marqué leur intérêt pour le panel sur la «modernisation de la vie publique». Le panel sur la «consolidation de la paix et de la cohésion nationale» a, quant à lui, intéressé 422 groupes. En tout, c’est plus de 800 entités qui sont parties prenantes.

Le bureau du Comité ad hoc paritaire du Dialogue Politique s’est retrouvé hier dans les locaux du Secrétariat Général du Gouvernement, organe en charge d’assurer le secrétariat technique du Dialogue Politique.

La réunion de mise au point a été présidée par le Ministre d’Etat, ministre de l’Eau et de l’Energie, Guy Bertrand Mapangou en lieu et place du président du comité d’organisation du Dialogue Politique, Emmanuel Issoze Ngondet et les représentants des partis politiques de la Majorité et de l’Opposition dont Faustin Boukoubi, Pierre Claver Maganga Moussavou et une équipe de la coordination du secrétariat technique.

Le Dialogue Politique qui s’ouvre le 28 mars prochain entend débattre sur plusieurs thématiques notamment la question des réformes institutionnelles, de la consolidation de l’Etat de droit démocratique, des réformes électorales, de la modernisation de la vie publique et celle liée à la consolidation de la paix et de la cohésion nationale.

Des thématiques qui seront discutées dans la phase citoyenne et dont les résolutions seront portées sur la table de la phase politique. Le Dialogue Politique a pour but de consolider les valeurs démocratiques et républicaines de paix, d’unité nationale et de respect de la dignité humaine. A cet effet, il vise l’apaisement des tensions socio-politiques, la régénération des conditions du vivre-ensemble, le renforcement de l’Etat de droit démocratique, la relance du développement économique, social, culturel et environnemental, l’enracinement d’une gouvernance saine et efficace.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique politique qui pourraient vous intéresser

Revendicateurs des régies financières
Ces nantis qui veulent briser la République

Le mouvement syndical mené par les agents des régies financières pour réclamer « des primes et des bonus » de plusieurs milliards de francs ... 

lundi 18 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental
LES RECOMMANDATIONS

Libreville, le 15 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental

LES RECOMMANDATIONS

Au terme des différentes comm... 

dimanche 17 septembre 2017

Ressources humaines de l’Etat
Au cœur d’une vaste réforme

Lors du dernier séminaire gouvernemental qui s’est déroulé les 14 et 15 septembre sur un site balnéaire proche de Libreville, la capitale gab... 

dimanche 17 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique politique

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales