Vendredi 22 Septembre 2017

politique

Dialogue national

Focus sur l’événement

Publié le lundi 03 avril 2017  Par  Le Défi Gabon

Consolider les valeurs démocratiques et républicaines de paix, d’unité nationale et de respect de la dignité humaine, tel est l’objectif premier des assises qui se tiennent actuellement au Gabon et qui retient l’attention de toute une nation. Dans cette perspective, les participants sont appelés à échanger, réfléchir et débattre sans tabous de l'avenir politique, institutionnel, économique, social et culturel de notre pays.

Pour de nombreux observateurs, le Gabon est en train d’écrire une nouvelle page de son histoire. Et c’est dans ce contexte que le président Ali Bongo Ondimba, dans son discours d’ouverture, a insisté sur la nécessité l’importance du dialogue et du consensus pour surmonter les contradictions inhérentes au pluralisme politique et aller de l’avant dans le développement équilibré du pays.

« Nous devons en sortir en réformant notamment notre système institutionnel, ainsi que la structure de notre économie, pour faire naître le nouveau monde. Tel est l’objectif principal de ces assises : définir collectivement les contours de ce nouveau monde. Un nouveau monde qui accepte l'empire de la loi, le respect de l'autre et l'intérêt général », a aussi déclaré le chef de l’Etat.

Les acteurs impliqués

Une cinquantaine de formations politiques et plus de 1000 organisations associatives et de la société civiles participent aux assises. De nombreux acteurs classés comme des opposants au pouvoir ont répondu favorablement à l’appel.

Le gouvernement conduit par son chef, Emmanuel Issoze Ngondet, s’est beaucoup investi pour garantir la réussite de l’événement. Le Premier ministre a d’ailleurs présidé le Comité ad hoc paritaire en charge de préparer le dialogue. Mais de nombreuses autres personnalités de la majorité comme de l’opposition jouent aussi un rôle de premier plan dans la structure.

Au sein du bureau du Dialogue Politique de grandes figures à l’instar de Faustin Boukoubi, René Ndemezo’Obiang, Pierre Claver Maganga Moussavou Jean Boniface Assele ou encore Guy Christian Mavioga.

Notons par ailleurs que plusieurs anciens Premier ministres et des facilitateurs sont également de la partie et ont rencontré récemment le chef du gouvernement et à la fois à la tête de la délégation de la majorité : Paulin Obame Nguema, Paul Biyogué Mba, Daniel Ona Ondo ainsi que les quatre co-facilitateurs du Dialogue Politique, l’Archevêque de Libreville, Basile Mvé Engone, l’Imam président, Ismael Oceni Ossa, le Révérend pasteur, Michel Francis Mbadinga et le révérend pasteur Jean Jacques Ndong Ekouaghe.

Une organisation qui s’améliore

Le porte-parole du gouvernement gabonais, Alain Claude Bilié-By-Nzé, a rassuré, au cours d’une conférence de presse, animée vendredi au stade de l’amitié sino gabonaise, lieu de la tenue du dialogue politique, que l’organisation de ces assises, va s’améliorer de manie progressive. Il ressort de cette rencontre que le comité d’organisation du dialogue s’attèle actuellement à élaguer les insuffisances constatées par certains participants.

« Les organisateurs sont actuellement en train de trouver les solutions pour le transport des participants, en vue de mettre en place un système de navette de bus et organiser sur place des pause-café. Les choses vont se mettre progressivement en place. Nous avons plusieurs semaines à passer ensemble ici. Nous allons régler petit à petit ces problèmes d’intendance, en espérant ne pas trop gêner les participants », a-t-il indiqué.

Pour rappel, les travaux se tiennent en plénière au sein de panels, 4 au total, répartis selon les thématiques à savoir : la Réforme des institutions et consolidation de l’Etat de droit démocratique, la Réforme de l’Etat, la Modernisation de la vie publique ainsi que la Consolidation de la paix et de la cohésion nationale.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique politique qui pourraient vous intéresser

Régies financières
Les syndicalistes ont rencontré le Ministre d'Etat, Ministre du Budget et des Comptes Publics

Le processus de dialogue est désormais enclenché. La grève initiée par l’intersyndicale des Régies financières ne profitera à personne, et... 

jeudi 21 septembre 2017

Revendicateurs des régies financières
Ces nantis qui veulent briser la République

Le mouvement syndical mené par les agents des régies financières pour réclamer « des primes et des bonus » de plusieurs milliards de francs ... 

lundi 18 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental
LES RECOMMANDATIONS

Libreville, le 15 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental

LES RECOMMANDATIONS

Au terme des différentes comm... 

dimanche 17 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique politique

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales