Vendredi 22 Septembre 2017

politique

Dialogue Politique

Bilan d’étape de la phase citoyenne

Publié le vendredi 07 avril 2017  Par  Le Défi Gabon

Débutée le 29 mars dernier, la phase citoyenne du Dialogue politique dédiée à la société civile connait un grand succès, à en juger par le niveau de mobilisation des acteurs sociaux. Au total, 469 représentants d’associations se sont exprimés lors des vingt-quatre séances qui ont eu lieu jusqu’à ce jour.

Le panel 1 qui porte sur la réforme des institutions et la consolidation de l’état de droit, dont les travaux se sont achevés mardi dernier, a vu la participation de 59 intervenants. Le panel 2 qui aborde des questions liées à la réforme électorale, qui a clôturé sa session hier mercredi, a vu la participation de 115 organisations de la société civile. S’agissant des panels 3 sur la modernisation de la vie publique et 4 sur la consolidation de la paix et la cohésion nationale, ils ont respectivement mobilisé 132 et 163 intervenants.

Les associations et les ONG qui n’ont pu intervenir devant les panels font parvenir leurs contributions par écrit au bureau du Dialogue. Globalement, on peut relever que les participants se sont exprimés dans le strict respect des prescriptions faites par le bureau. Le Bureau du Dialogue politique a informé les participants qu'au regard de la forte participation à la phase citoyenne du Dialogue, la cérémonie de clôture de cette phase, initialement annoncée pour le jeudi 6 avril 2017, était reportée à la journée du lundi 10 avril 2017 à 10h.

Au titre des propositions fortes, on note le déchargement de toute autre fonction civile et administrative rattachée au président de la République, comme l’ANGTI et la Présidence du Conseil supérieur de la magistrature ; l’adoption du scrutin présidentiel à deux tours, avec un mandat renouvelable une seule fois ; le nettoyage du fichier électoral, avec le retrait des doublons et autres irrégularités observées.

Toujours à propos de scrutin, les participants ont proposé que la CENAP soit transformée en commission périodique et indépendante composée à parité fixe par la majorité, l’opposition et la société civile. Autre proposition : le plafonnement des dépenses de campagne, avec la déclaration de patrimoine pour chaque candidat à l’élection présidentielle, le respect de la parité homme, femme et jeune au sein d’un Conseil national de la démocratie.

Les échanges ont enfin porté sur la révision de l’article 84 de la loi 47/2010 pour donner la possibilité à tout citoyen de saisir par voie d’exception la Cour constitutionnelle. Ainsi que la création dans chaque province d’une Cour d’appel et dans chaque département d’un Tribunal de première instance.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique politique qui pourraient vous intéresser

Régies financières
Les syndicalistes ont rencontré le Ministre d'Etat, Ministre du Budget et des Comptes Publics

Le processus de dialogue est désormais enclenché. La grève initiée par l’intersyndicale des Régies financières ne profitera à personne, et... 

jeudi 21 septembre 2017

Revendicateurs des régies financières
Ces nantis qui veulent briser la République

Le mouvement syndical mené par les agents des régies financières pour réclamer « des primes et des bonus » de plusieurs milliards de francs ... 

lundi 18 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental
LES RECOMMANDATIONS

Libreville, le 15 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental

LES RECOMMANDATIONS

Au terme des différentes comm... 

dimanche 17 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique politique

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales