Mercredi 20 Septembre 2017

politique

Dialogue politique

Les conclusions du panel 4

Publié le lundi 10 avril 2017  Par  Le Défi Gabon

Le dernier panel qui traitait de ‘’la consolidation de la paix et de la cohésion nationale’’, a rendu les conclusions de ses travaux, au cours d’une séance plénière dominicale en présence de tous les participants.

De l’incitation à promouvoir les droits humains à la redéfinition des rôles de la Majorité, de l’Opposition et de la Société civile en passant par la mise sur la touche des partis politiques qui n’ont aucun élu et la suppression de la Haute chambre du parlement (Sénat), le panel a produit une multitude de propositions.

Notons également la proposition de procéder à « la révision de la coopération entre le Gabon et la France pour une politique gagnant-gagnant. Pour la consolidation de la paix et de cohésion nationale, les participants ont suggéré « d’ôter la qualité de chef de la majorité au président de la République par souci d’impartialité, de restaurer l’autorité de l’Etat en faisant appliquer la loi dans toute sa rigueur dans tous les domaines ».

Le panel s’est aussi penché sur la nécessité de réagir efficacement face à la propagation des discours de xénophobie et de haine. En outre, les participants veulent la traduction en actes « concrets », la paix, le développement et le partage, la consolidation du dialogue des religions, la sollicitation d’une médiation internationale pour les deux protagonistes de la crise post-électorale, la révision de la Constitution en tenant compte des aspirations du peuple.

Dans le domaine de la culture, les panelistes proposent la création d’un baccalauréat « arts et culture », le rétablissement du service militaire obligatoire à partir de 18 ans, l’institution de l’enseignement de l’instruction civique et la création d’un collectif national de la société traditionnelle.

Dans le domaine de la communication, des propositions ont été faites dans le sens de la réforme du conseil national de la communication (CNC) dans le mode de désignation de ses membres, la création d’une grande école de communication et de l’information.

Enfin, au niveau de la justice, les panelistes ont souhaité entre autres que l’indépendance du système judiciaire soit garantie et que les commanditaires des crimes rituels soient punis sévèrement.

Pour la mise en œuvre de ces propositions, les participants de ce panel proposent la mise en place d’un Conseil national du dialogue social (CNDS), la mise en place d’un organe de suivi composé de toutes les parties prenantes.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique politique qui pourraient vous intéresser

Revendicateurs des régies financières
Ces nantis qui veulent briser la République

Le mouvement syndical mené par les agents des régies financières pour réclamer « des primes et des bonus » de plusieurs milliards de francs ... 

lundi 18 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental
LES RECOMMANDATIONS

Libreville, le 15 septembre 2017

Clôture du séminaire Gouvernemental

LES RECOMMANDATIONS

Au terme des différentes comm... 

dimanche 17 septembre 2017

Ressources humaines de l’Etat
Au cœur d’une vaste réforme

Lors du dernier séminaire gouvernemental qui s’est déroulé les 14 et 15 septembre sur un site balnéaire proche de Libreville, la capitale gab... 

dimanche 17 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique politique

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Communiqué final du Conseil des Ministres du mercredi 13 septembre 2017

Discours Ali Bongo Conference UN sur les Oceans

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales