Jeudi 21 Septembre 2017

social

Mairie de Libreville

Doit mieux gérer son budget

Publié le mercredi 17 mai 2017  Par  Le Défi Gabon

La capitale gabonaise regroupe environ la moitié des habitants du pays. Sa croissance démographique est rapide et son développement est appelé à se faire avec davantage de cohérence. Les infrastructures urbaines ne suivant pas le rythme des constructions nouvelles.

Libreville est une cité cosmopolite où se côtoient toutes les ethnies du Gabon, des immigrés d'Afrique centrale et de l'Ouest, des Européens, des Libanais, des Marocains et, de plus en plus, une population asiatique d'origine chinoise. Les habitants les plus défavorisés habitent dans des quartiers sous-intégrés.

La session ordinaire du Conseil municipal de la commune de Libreville s’est tenue lundi et mardi derniers pour examiner, avant adoption, le budget primitif au titre de l’année 2017. La note de présentation, selon l’AGP, a fixé le budget à 26 milliards de francs CFA.

Le projet de budget primitif de la commune de Libreville est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 26.096.004.056 francs CFA, contre 26.785.525.687 francs CFA en 2016, soit une diminution de 696.521.631 francs CFA.

Ouvrant les travaux en sa qualité de présidente du conseil municipal, la mairesse de la commune de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda, a souhaité que les travaux se déroulement dans un climat de « convivialité ». Outre l’examen du budget primitif 2017, les 149 conseillers présents sur les 151 que compte de la municipalité de Libreville, sont également revenu sur le bilan des exercices 2015 et 2016. La tenue du conseil municipal s’est conformée à la loi relative à la décentralisation.

Contrairement aux exercices précédents, sa convocation a été marquée par la tenue d’un débat d’orientation budgétaire à la demande des ministres de l’Intérieur, Lambert Noël Matha et du Budget, Mathias Otounga Ossibadjouo. Ce, en application des dispositions du décret portant règlement général de la comptabilité publique.

Selon les analystes, le budget de la ville, malgré la baisse, devrait être suffisant pour assurer le fonctionnement de l’administration municipale et de développer les projets en cours. Mais la mairie doit aussi améliorer sa gouvernance financière à l’instar de l’Etat qui, face à une conjoncture économique défavorable, a dû mener des réformes en matière de finances publiques.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique social qui pourraient vous intéresser

Lutte contre la corruption
Les parlementaires en formation

Les 19 et 20 septembre, députés et sénateurs gabonais vont bénéficier d’une formation prodiguée par des experts de l’Office des Nations U... 

mardi 19 septembre 2017

Enseignement supérieur
Suspension de la hausse des frais d’inscription

La hausse des frais d’inscription à l’Université Omar Bongo (UOB) est momentanément suspendue. En effet, suite à une requête déposée par... 

mardi 19 septembre 2017

Climat social
Instaurer l’apaisement

Madame Madeleine Edmée Berre, Ministre de la Promotion des Investissements Privés, du Commerce et de l'Industrie et son Ministre Délégué, Mada... 

lundi 18 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique social

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales