Jeudi 21 Septembre 2017

social

Protection des zones humides forestières

La Banque mondiale appuie le Gabon

Publié le jeudi 08 juin 2017  Par  Le Défi Gabon

Marcher à quelques mètres d’un troupeau d’éléphants, voir des hippopotames barboter pour se rafraîchir dans les mangroves ou encore observer de jeunes tarpons sautiller dans l’eau, est incontestablement un spectacle magnifique et inoubliable. On peut encore admirer ce spectacle à Setté Cama, dans la province de l’Ogooué-Maritime, dans le sud-Ouest du Gabon. Mais pour combien de temps encore ?

Les sites de Setté Cama et de Petit Loango sont des zones humides protégées par la Convention de Ramsar. Ils regroupent essentiellement cinq milieux distincts : des marécages et prairies, des forêts inondées en permanence, des forêts à terre ferme, des plaines côtières et deux grandes lagunes regorgeant de nombreuses mangroves et rivières. D’une superficie totale de 370 000 ha, les sites abritent une flore et une faune exceptionnelles et indispensables, qu’il faut bien connaître et comprendre afin de mieux les protéger.

C’est dans cette optique que la Banque mondiale a décidé de financer le Projet d’Appui à la gestion durable des Zones Humides critiques du Gabon (PAZH), qui est mis en œuvre depuis juillet 2014. Son objectif ? Améliorer la protection de la biodiversité dans les zones humides forestières, et contribuer à mettre en place des mesures de conservation qui permettent de gérer durablement ces écosystèmes.

Le projet s’attache avant tout à améliorer la connaissance et la surveillance des écosystèmes dans les zones humides critiques. En adhérant à la Convention de Ramsar sur les zones humides en 1987, le Gabon s’est engagé à inscrire un ou plusieurs sites sur la liste des Sites Ramsar ou Zones Humides d’Importance Internationale (ZHII).

Au total, ce sont neuf sites, dont celui de Setté Cama, que le Gabon a classé à ce jour sur la liste des Sites Ramsar, totalisant 2,8 millions d’hectares. Quatre sites Ramsar ont été retenus dans le cadre du projet PAZH : Setté Cama, Petit Loango, Birougou et Bas-Ogooué.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique social qui pourraient vous intéresser

Lutte contre la corruption
Les parlementaires en formation

Les 19 et 20 septembre, députés et sénateurs gabonais vont bénéficier d’une formation prodiguée par des experts de l’Office des Nations U... 

mardi 19 septembre 2017

Enseignement supérieur
Suspension de la hausse des frais d’inscription

La hausse des frais d’inscription à l’Université Omar Bongo (UOB) est momentanément suspendue. En effet, suite à une requête déposée par... 

mardi 19 septembre 2017

Climat social
Instaurer l’apaisement

Madame Madeleine Edmée Berre, Ministre de la Promotion des Investissements Privés, du Commerce et de l'Industrie et son Ministre Délégué, Mada... 

lundi 18 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique social

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales