Samedi 23 Septembre 2017

economie

Intégration sous-régionale

Echanges entre Moussa et Matha

Publié le lundi 03 juillet 2017  Par  Le Défi Gabon

En séjour de travail au Gabon dernièrement, le président de la Commission de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC), Pierre Moussa a été reçu par le Ministre de l'Intérieur de la Sécurité Publique et de l'Hygiène Publique chargé de la Décentralisation et du Développement Local Lambert-Noël Matha.

Au centre des échanges, les questions inhérentes à la libre circulation des personnes et des biens dans la zone CEMAC, le Sommet des Chefs d'Etat de février 2017 en Guinée Équatoriale ayant acté la généralisation de cette mesure à tous les Etats de la sous-région. Le passeport communautaire, l'ouverture des couloirs dans les aéroports pour les ressortissants CEMAC...tout a été abordé par les deux personnalités.

« Pour ces mouvements d'ensemble devenus irréversibles, le Gabon entend donner force de loi à tous les actes devant matérialiser et accompagner ce processus », a indiqué un communiqué ministériel relatant les échanges entre les deux hommes. Rappelons que le mandat de M. Pierre Moussa à la tête de la Commission de la CEMAC prend fin le 28 août 2017 et cédera son fauteuil au Pr Daniel Ona Ondo du Gabon.

A savoir que l’effort d’intégration en Afrique Centrale puise ses racines d’une part, dans la Charte de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) de 1963, dans l’Acte final de la Déclaration de Lagos ainsi que dans le Traité d’Abuja instituant la Communauté Économique Africaine (CEA) adopté en 1991 et, d’autre part, dans le Traité signé le 08 décembre 1964 instituant l’Union Douanière et Économique de l’Afrique Centrale (UDEAC) et Celui instituant la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CÉMAC) du 16 Mars 1994.

Historiquement, la Cémac est l’un des regroupements sous-régionaux les plus anciens en Afrique, car, même si sa première forme institutionnelle la plus achevée apparaît seulement en 1964, avec la création de l’UDEAC, la première initiative d’intégration date de 1959 avec l’Union Douanière Équatoriale (UDE) regroupant le Congo, le Gabon, la Centrafrique et le Tchad.

Toutefois, malgré cette antériorité, l’intégration régionale en Afrique Centrale est moins avancée par rapport à d’autres sous-régions africains et ce malgré les effets attendus de l’intégration.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique economie qui pourraient vous intéresser

Etat – Patronat
"L’Etat n’a aucun intérêt à ne pas payer sa dette"

Le gouvernement a réaffirmé la volonté de l’Etat d’honorer ses engagements vis-à-vis du secteur privé lors d’une rencontre entre deux de... 

vendredi 22 septembre 2017

Port d’Owendo
L’Etat a pensé à l’intérêt de la population

La plainte déposée par le groupe Bolloré devant le Centre international de règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi) contr... 

vendredi 22 septembre 2017

Infrastructures
Meridiam dans le capital du port d’Owendo

Un partenariat stratégique vient d’être signé entre l’opérateur portuaire Gabon special economic zone (GSEZ) et le fonds d’investissement... 

vendredi 22 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique economie

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales