Jeudi 21 Septembre 2017

economie

Exportations

Relancer les produits agricoles

Publié le mardi 29 août 2017  Par  Le Défi Gabon

C’est un objectif ambitieux et à la hauteur de l’attente des acteurs du secteur primaire et secondaire. D’ici à 2023, le Gabon vise une exportation de produits alimentaires d’une valeur de quelques 670 milliards de Francs CFA par an, contre environ 33 milliards de Francs actuellement. Le volume et la valeur de ces exportations seront ainsi multipliés par 20 d’après cette prévision.

‘’Certains parlent de chimères, mais nous sommes convaincus que, grâce aux réformes déjà engagées et qui se poursuivront à travers différents projets, cet objectif est tout à fait réalisable dans les prochaines années’’, affirme un responsable au niveau du programme Graine. Un plan de relance du secteur agricole a été ainsi peaufiné pour concrétiser le développement tant attendu par tous.

Garantir la sécurité alimentaire des Gabonais en augmentant la production locale et valoriser le potentiel existant notamment dans le domaine de l’agro-industrie focalisée sur les exportations. Ce sont les principaux objectifs du plan.

Une approche par filière est déjà préconisée actuellement pour plus d’efficience dans ce domaine. Le programme Graine planche déjà sur environ 8000 hectares de plantation de légumes et de fruits. Par ailleurs, la production rizicole devrait atteindre plus de 100 000 tonnes dès 2020 si elle est évaluée à moins de 30 000 tonnes actuellement.

Outre les produits vivriers, les cultures de rente, à forte potentialité, feront également l’objet d’une attention particulière, pour ne citer que la culture et la transformation du palmier à huile, de l’hévéa, du cacao et du café etc.

Parallèlement à la hausse de la production et des exportations, une baisse progressive des importations alimentaires est déjà envisagée. Le plan de relance agricole envisage une baisse de plus de 70% des exportations de produits alimentaires, qui nécessitent chaque année 400 milliards de Francs CFA au Gabon.

Notre interlocuteur conclut : ‘’Une balance commerciale excédentaire au profit du Gabon n’est pas du domaine du rêve, si toutes les réformes sont mises en œuvre’’.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique economie qui pourraient vous intéresser

Aménagement
Bientôt la vente des parcelles à la Baie des Rois

Après le début des travaux de viabilisation, les promoteurs annoncent pour très bientôt la commercialisation des parcelles sur le site dénomm... 

jeudi 21 septembre 2017

Gabon-Maroc
Un Forum sur les investissements

Les locaux de l’ambassade du Gabon à Rabat va accueillir les 14 et 15 septembre prochains un forum économique qui réunira des hommes et femme... 

jeudi 21 septembre 2017

Groupe Bolloré
Une plainte injustifiable contre l’Etat gabonais

La relation se dégrade entre l’Etat gabonais et le groupe français Bolloré, qui a porté plainte contre le Gabon devant le Centre internationa... 

mercredi 20 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique economie

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales