Samedi 23 Septembre 2017

economie

Discipline budgétaire

Une nécessité pour le Gabon

Publié le dimanche 03 septembre 2017  Par  Le Défi Gabon

La conjonction de réformes structurelles et institutionnelles est appelée à améliorer les performances budgétaires du Gabon en renforçant la discipline et les mécanismes d’encadrement de l’utilisation des deniers publics. Par ailleurs, le Ministère du Budget et des Comptes publics estime qu’il est essentiel de renforcer l’engagement politique et les institutions pour assurer la viabilité des finances publiques, améliorer la stabilisation de l’économie et éliminer les facteurs de déséquilibre.

C’est dans ce cadre que ce département dirigé par Jean-Fidèle Otandault projette d’instituer auprès de la Primature un Conseil de Discipline Budgétaire et Financière. Ce dernier sera chargé d’examiner les errements commis par les ordonnateurs de recettes et des dépenses publiques pouvant porter préjudice « aux intérêts de la puissance publique ».

concernés par ce projet, qui devrait prendre la forme d’un décret, les ordonnateurs et gestionnaires des crédits de l’Etat et des collectivités territoriales décentralisées, les organismes et entreprises publiques soumis aux règles de la comptabilité publique ou bénéficiant de concours financiers publics issues des budgets votés dans les lois de finances.

Les agents publics exerçant d’autres fonctions à titre principal, mais agissant occasionnellement ou subsidiairement comme ordonnateurs ou gestionnaires de crédits de l’Etat sont également concernés, tout comme les comptables publics, lorsqu’ils assurent la fonction d’ordonnateurs.

Selon un cadre de la Banque mondiale qui connait bien le Gabon pour avoir été l’un des analystes économiques en charge de l’Afrique centrale, la mise en place de ce dispositif constitue une véritable nécessité pour le pays. L’homme justifie son point de vue par le fait que les ressources mobilisées par le Gabon pour structurer son économie ne seront pas suffisantes si les autorités n’appliquent pas une politique à la fois rigide et objective en matière de finances publiques.

Partager cet article






D'autres articles de la rubrique economie qui pourraient vous intéresser

Etat – Patronat
"L’Etat n’a aucun intérêt à ne pas payer sa dette"

Le gouvernement a réaffirmé la volonté de l’Etat d’honorer ses engagements vis-à-vis du secteur privé lors d’une rencontre entre deux de... 

vendredi 22 septembre 2017

Port d’Owendo
L’Etat a pensé à l’intérêt de la population

La plainte déposée par le groupe Bolloré devant le Centre international de règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi) contr... 

vendredi 22 septembre 2017

Infrastructures
Meridiam dans le capital du port d’Owendo

Un partenariat stratégique vient d’être signé entre l’opérateur portuaire Gabon special economic zone (GSEZ) et le fonds d’investissement... 

vendredi 22 septembre 2017


Encore plus d'articles de la rubrique economie

La Lettre de la semaine
Lettre du samedi 16 septembre 2017 20171609-Ledefi-83.jpg

Voir toutes les lettres
Newsletter ledefigabon.com
La Vidéo du jour
Maroc-Gabon un forum pour raffermir la coopération économique

ONU DISCOURS INTÉGRAL DU PRÉSIDENT ALI BONGO ONDIMBA

Voir toutes les vidéos
Portails Gabon
Autres sites d'information
© Le Défi Gabon - Copyright 2016
Mentions légales