LE DÉFI GABON
L'information quotidienne du Gabon

FORCE AFRICAINE EN ATTENTE (FAA)
Décision du CPS de l’Union africaine

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), en sa 767ème réunion, tenue le 25 avril 2018, à Addis-Abeba, a adopté une décision sur la Force africaine en attente (FAA).

Ainsi, le Conseil de paix et de sécurité prend note de la communication faite par le  Directeur par intérim du Département Paix et Sécurité, Dr. Admore Mupoki Kambudzi, sur l’état actuel de la Force africaine en attente, y compris les observations supplémentaires faites par le chef d’état-major de la FAA et conseiller militaire principal du Commissaire à la paix et à la sécurité, le Général de division Trust Mugoba et par le chef de l’Unité des plans et des opérations de la Division des opérations de soutien à la paix, le Général- Major Francis Okello.

Le Conseil prend également note des déclarations faites par les représentants de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Capacité régionale de l’Afrique du Nord (NARC).

Rappel a également été fait des dispositions pertinentes des articles 12, 13 et 16 du Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine. Le Conseil a aussi réitéré ses prises de position et décisions antérieures sur la FAA, en particulier le Communiqué de presse adopté lors de sa 657ème réunion, tenue le 9 février 2017, le débat lors de sa 677ème réunion, tenue le 6 avril 2017 et son Communiqué adopté lors de sa 705ème réunion, tenue le 25 avril 2017, sur l’état de la Force africaine en attente et sa capacité de déploiement rapide (CDR-FAA) et la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises (CARIC).

Le Conseil rappelle en outre la décision de la Conférence qui appelle toutes les parties prenantes à soutenir la réalisation de l’opérationnalisation totale de la FAA et l’harmonisation des activités de la CARIC avec le Cadre de la FAA, et à renforcer la coopération avec toutes les coalitions ad hoc, à savoir la Force mixte multinationale (FMM) contre le groupe terroriste Boko Haram, la Force conjointe G5 Sahel et l’Initiative de coopération régionale contre l’Armée de résistance du Seigneur (ICR-LRA), et a demandé à la Commission de soumettre un plan d’harmonisation de la CARIC dans la FAA, y compris les mesures à prendre par l’UA et les CER/MR pour coordonner les coalitions ad hoc, dans le cadre des articles 13 et 16 du Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine.

Le CPS demande enfin à la Commission d’organiser, dans les meilleurs délais possibles, une réunion entre le Conseil et les organes compétents des CER/MR, en vue d’assurer une compréhension commune de l’état actuel de l’opérationnalisation de la FAA et de sa Capacité de déploiement rapide, conformément à la décision 679 de la Conférence.