LE DÉFI GABON
L'information quotidienne du Gabon

OEUVRES CULTURELLES
Une commission nationale pour étudier la restitution

Afin de se pencher sur la restitution des œuvres culturelles du Gabon réparties dans différents pays du monde, une commission nationale sera bientôt mise en place.

C’est un programme cher aux yeux des responsables gabonais. La restitution progressive des biens et œuvres culturels du pays a été évoquée avec un certain nombre d’experts au cours des derniers temps. La plupart de ces biens ont quitté le pays durant la période coloniale.

La commission aura ainsi la tâche de chercher les moyens de restituer ces biens culturels, après le recensement et la sécurisation de leur acheminement. «Il s’agit d’une question complexe qui fait appelle à la fois aux questions liées à l’histoire, aux questions liées à la mémoire, aux droits national et international, aux questions liées à la protection de la propriété intellectuelle, y compris celle liées aux spécialités de l’art», a expliqué à ce sujet le ministre de la Culture, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Une stratégie sera définie pour y parvenir. Elle est axée notamment sur le dialogue et la coopération. Les actions à mener sont en rapport à la réhabilitation du musée national au Gabon. Les biens culturels récupérés vont ainsi rejoindre le musée, car ces biens, comme l’a spécifié le ministre, font «parties intégrantes de l’âme gabonaise».

«Nous avons une stratégie qui n’est pas dans la confrontation, notre stratégie est dans une coopération qui a déjà débuté. Nous avons commencé à discuter de cette question depuis longtemps déjà. Il s’agira de discuter, établir des partenariats pour qu’il y ait trois axes de développement : la restitution temporaire, l’acquisition de ces œuvres, et la restitution volontaire ou par des mécanismes de droit qui pourraient être enclenchés», a précisé Alain-Claude Bilie-By-Nze.